#TelcoTV #4K : @Netgem participe au #DigitalTVCEE à Budapest

Sponsor Gold, le Groupe Netgem participera au Digital TV CEE à Budapest du 24 au 25 octobre 2016.

La société présentera sa solution multivision en TV 4K, une proposition qui offre une expérience de visionnage supérieure aux consommateurs au travers du mobile, d’une tablette et de la TV. Source

Marc Girard, key Account Manager chez Netgem

réalisera une démonstration d’une suite de solutions multi-écrans et de divertissements à domicile connectés lors de la conférence à la table numéro 5 consacrée à  Differentiating the pay TV offering.

— Netgem (@Netgem) 25 octobre 2016

Les plateformes de #PayTV en forte croissance en Afrique

Les plates-formes de télévision payante Pan-africaines progressent selon un nouveau rapport de TV Digital Research. Source

Selon le rapport «the Eastern Europe Middle East & Africa Pay TV Operator Forecasts », GoTV la plateforme TNT payante africaine (Télévision numérique terrestre) devrait conquérir 5,84 millions d’abonnés  entre 2014 et 2020 pour atteindre 7,50 millions. Son concurrent StarTimes devrait connaitre une croissance similaire et croître de 4,39 millions.

La télévision payante par abonnement regroupe 112 opérateurs qui couvrent 33 territoires.

Le taux de couverture devrait passer du simple au double entre 2010 à 2020, passant de 56,5 millions de foyers à 102,1 millions. Avec 182 plates-formes, ces opérateurs représentent plus de 90% des abonnés de la télévision payante de la région !

L’ensemble des revenus générés des abonnements et de la VoD (vidéo à la demande) pour les 112 opérateurs devrait doubler entre 2010 et 2020 pour s’élever à 15 milliards de dollars.

Au Mexique les acteurs de l’ #OTT ne relevant pas de la loi sur la #PayTV – #Totalplay @Netgem

L’autorité de régulation des télécommunications mexicaine estime que les fournisseurs OTT ne relevant pas de la loi de la télévision payante
11 août 2015 – Source
L’Institut fédéral des Télécommunications (IFT) a décidé que les services OTT (over-the-top) ne seront pas réglementés dans les mêmes conditions que les services traditionnels de télévision payante. Selon le régulateur, les caractéristiques des services OTT ne leur permettent pas d’être considéré comme un service de télévision.
En outre, les services fournis sur les réseaux publics de télécommunications, tels que la télévision payante et de la téléphonie mobile et fixe, diffèrent des applications et des contenus disponibles sur Internet. L’IFT souligne que les services OTT ne correspondent pas à la description dans la loi sur ce qui devrait être considéré comme la télévision payante par satellite, câble ou MMDS.
En effet, ceux-ci sont fournies par les sociétés d’exploitation d’un réseau public de télécommunications, tandis que les premiers peuvent offrir à leurs applications et services sans avoir une relation d’affaires avec les opérateurs qui fournissent un accès Internet.