2019 @Netgem : les nouveaux moteurs de #croissance #ftth #tvconnect #homeconnect

22/03/2019 — Communiqué de presse du Groupe NETGEM

Résultats annuels 2018 – les nouveaux moteurs de croissance

  • Plan de croissance dans les services pour le Très-Haut Débit et la Fibre
  • Résultats 2018
  • Dividendes​ maintenus à 10 centimes par action, option de paiement en actions​ choisie par les actionnaires fondateurs

Paris, 22 mars 2019 – Le Conseil d’Administration de Netgem ayant arrêté les comptes, annonce les résultats 2018 et le plan de croissance dans les services pour le Très-Haut Débit et la Fibre.

Spécialiste de la maison connectée depuis sa création, Netgem s’adapte et anticipe une évolution du marché favorable pour ses investissements récents.

Netgem s’est créée sur la mission de connecter chaque foyer aux services digitaux. ​Ainsi, sur les 15 dernières années, Netgem a connecté près de 9 millions de foyers dans plus de 20 pays grâce à une offre ​produit connecté​ : la BoxTV.

Aujourd’hui, les objets connectés se multiplient et se transforment​. ​

Les opérateurs deviennent multi-services pour répondre à tous les besoins qui se créent au fur et à mesure que le consommateur final expérimente la puissance de la Fibre : vidéo en streaming dans toute la maison, enceintes connectées à commande vocale pour la musique et la domotique, mais aussi télésurveillance et sécurité connectée, maintien à domicile, etc.

En France et en Europe, l’organisation du marché favorise l’émergence d’une nouvelle concurrence sur les services avec le Plan Très Haut-Débit.​ En France, ce sont 40% des foyers qui se situent en zones « non denses », dites RIP (Réseaux d’Initiative Publique). Pour ces 17 millions de foyers français, le réseau Fibre sera financé par des fonds public-privé, avec comme conséquence un modèle d’accès “ouvert”, permettant à tout opérateur multi-services de fournir son offre de services digitaux sans avoir à supporter les très lourds investissements d’infrastructure.

C’est dans ce contexte que le Groupe Netgem s’est associé à la Caisse des Dépôts et Océinde pour créer Vitis, opérateur multiservices sur l’ultra haut-débit sous la marque Videofutur, aujourd’hui leader sur les zones RIP. Cet investissement permet à la fois de profiter du très fort potentiel de croissance de ce marché et pour le Groupe de disposer d’un accès direct au client final.

Soundbox by Netgem

Pour répondre à cette évolution, le Groupe s’adapte en 2019 pour se positionner en ​plateforme de solutions et services pour la maison connectée répondant aux besoins des opérateurs multiservices, offrant à ​la carte Équipements Connectés et Services Opérés.

Les investissements de ces dernières années ont ainsi abouti à la mise au point d’une plateforme cloud multi-écran pour le streaming vidéo sur la Fibre et d’une enceinte connectée multiservices.​ 

Soundbox RCA brands (Technicolor) – by Voxtok / Netgem

Ces nouveaux produits et services viennent élargir l’offre disponible sur la ​plateforme​ Netgem. Le partenariat ZTE y contribuera également.

Partenariat strategique Fibre Europe - ZTE Corporation et Groupe Netgem

La vision du Groupe dans ce nouveau contexte, est de connecter des millions de foyers aux services rendus possibles par la Fibre et l’ultra haut-débit, en offrant aux consommateurs et aux opérateurs multiservices une ​plateforme de services digitaux et d’équipements connectés sécurisée, ouverte et innovante.

VITIS – Opérateur fibre français

Résultats 2018 positifs et trésorerie solide :

€ Million – IFRS, consolidé120182017Variation
Chiffre d’affaires41.861.8-32%
Revenu net19.625.2-23%
Ebitda2.76.6-59%
Résultat opérationnel courant2.36.3-63%
Résultat opérationnel4.47.0-37%
Résultat financier-0.90.2
Mise en équivalence (Vitis)-2.8-2.0
Impôts-0.6-0.6
Résultat net (part du groupe)+0.24.7
Résultat net global+0.34.4

Le chiffre d’affaires consolidé de 2018 s’est élevé à € 41,8 millions et le revenu net à € 19,6 millions, en raison du ralentissement des investissements des opérateurs dans les Box TV. Le ralentissement plus modéré du revenu net provient de l’effet contributif des activités de services.

Le chiffre d’affaires du périmètre non-consolidé (Vitis – Videofutur), essentiellement constitué de ventes de services, est en hausse de 86% à € 10,4 millions.

Le résultat opérationnel atteint € 4,4 millions en 2018. Les charges d’exploitation qui incluent des coûts de restructuration de € 0.7 million baissent cependant de 11% du fait de la réduction des dépenses à l’international et du recentrage de la R&D.

Dans le périmètre non consolidé, ​Vitis reste en perte à hauteur de € 5,5 millions, en raison des coûts liés à l’acquisition d’un parc d’abonnés en propre. En 2018, la Caisse des Dépôts et Réunicable ont apporté € 4 millions en numéraire à Vitis, dont la trésorerie s’élevait à € 5,3 millions fin 2018.

Sous réserve de l’approbation de la prochaine assemblée générale des actionnaires, Netgem apportera son activité plateforme en France et en Allemagne à Vitis, valorisée € 5,3 millions, ce qui permettra au Groupe de retrouver sa position actionnariale à environ 53% du capital (fully diluted).

1 ​L​es comptes sociaux et consolidés ont été arrêtés par le Conseil d’administration du 21 mars 2019. Les procédures d’audit ont été réalisées et le rapport des commissaires aux comptes relatif à la certification des comptes est en cours d’émission.

Après prise en compte de la quote part des résultats de Vitis, d’une charge financière de € 0,9 million (effets de change) et d’une charge d’impôt de € 0,6 million, Le Groupe enregistre un bénéfice net de € 0,2 million en 2018 (part du groupe).

€ Million – IFRS, consolidé20182017
Cash flow lié à l’activité (A), dont :1.414.0
– CAF avant impôt2.86.4
– Impôt versé0.1-0.4
– Diminution (augmentation) du BFR-1.58.0
Cash flow lié aux investissements (B)3.2-1.5
Cash flow opérationnel (A + B)4.612.5
Cash flow lié aux financements-3.9-35.1
Variation nette de trésorerie0.7-22.6

La trésorerie de Netgem à la fin de l’année 2018 s’élevait à € 11,0 millions, soit une augmentation de € 0,7 million par rapport à 2017.

Les activités du groupe ont généré un montant de trésorerie après impôts de € 1,4 millions en 2018.
Les flux de trésorerie liés aux investissements incluent la mise en œuvre de solutions de financement et leurs remboursements.

Les flux de trésorerie liés aux financements comprennent € -2,0 millions de rachat d’actions, € – 2,8 millions de dividendes versés en 2018 et € +1,2 million de mise en place et remboursement d’affacturage des financements mentionnés ci-dessus.

€ Million – IFRS, consolidé31/12/1831/12/2017
Capitaux propres et endettement
Capitaux propres, part du Groupe24.027.7
Passifs financiers courants et non courants7.55.9
Analyse de la trésorerie nette
A. Liquidités11.010.2
B. Passifs financiers courants7.23.0
C. Trésorerie nette courante (A) – (B)3.87.2
D. Passifs financiers non courants0.32.9
E. Trésorerie nette (C) – (D)3.54.4

Dividendes

Le Conseil d’Administration a proposé le maintien du dividende à 10 centimes par action. Une option de paiement du dividende en actions avec décote de 10% sera proposée.

Les actionnaires fondateurs (30% du capital à fin 2018) ont indiqué qu’ils retiendront cette option, traduisant leur confiance dans l’opportunité que représente les services de la maison connectée pour le Groupe à moyen terme.

Calendrier financier

  • Chiffre d’affaires et revenu net du T1 2019 : 10 mai 2019, avant bourse
  • Assemblée générale annuelle : 14 mai 2019
  • Chiffre d’affaires et résultats du 1er sem. 2019 : 1er août 2019, avant bourse
  • Chiffre d’affaires et revenu net du T3 2019 : 17 octobre 2019, avant bourse
Partenariat strategique Fibre Europe - ZTE Corporation et Groupe Netgem

ZTE et Netgem signent un partenariat stratégique sur le marché de la fibre en Europe

Paris, le 12 Mars 2019

Communiqué de presse : Groupe Netgem et ZTE Corporation

Le groupe Netgem a annoncé aujourd’hui la signature d’un partenariat stratégique avec ZTE, un des principaux fournisseurs internationaux de solutions de télécommunications, de technologies d’entreprise et grand public pour l’Internet mobile, afin de proposer des solutions pour la maison connectée aux opérateurs de fibres optiques européens.

  • ZTE apporte son portefeuille de produits et sa roadmap d’innovation, alliés à une capacité de production efficiente et une ligne de financement à long terme.
  • Netgem apportera ses actifs logiciels, ses relations avec les éditeurs de contenus et son expérience de 20 ans dans l’intégration de solutions locales pour les fournisseurs multi-services de télévision en Europe

Grâce à ce partenariat, les opérateurs, confrontés à de nouvelles opportunités et à de nouveaux défis dans leur transition vers le Très Haut Débit, bénéficieront des solutions innovantes de ZTE et Netgem, combinant objets connectés, logiciels et services associés.

Fang Hui, Vice-Président and Directeur général de l’activité Réseau fixe et Produits Multimédia de ZTE déclare : « Nous construisons une alliance long terme avec Netgem, dont la plate-forme logicielle et l’expertise en contenus sur le marché européen vont permettre à ZTE de mieux adresser le marché du très haut débit. »

Joseph Haddad, CEO de Netgem déclare : « Nous renforçons notre activité Box en combinant notre expertise contenu et protection des données avec la roadmap produit de ZTE, ce qui va nous permettre d’apporter une combinaison gagnante à l’industrie de la TV, dans le cadre du passage à la fibre. »

#FTTH — @Netgem : de la ​Box pour Tous à la ​Fibre pour Tous ! @VitisTV #Services #Telcos

De la BOX POUR TOUS​ à la FIBRE POUR TOUS

Netgem ouvre un nouveau chapitre de son histoire dans la maison connectée

Communiqué du 24 janvier 2019 – Source pdf, Paris, 24 janvier 2019

Netgem dévoile sa stratégie Services en se renforçant dans Videofutur
Démarrage réussi de Videofutur dans la Fibre avec plus de €10 millions CA en 2018

Le Conseil d’Administration de Netgem annonce le chiffre d’affaires et le revenu net annuels 2018 et valide le plan stratégique dans les services pour le très haut-débit et la Fibre.

Données non auditées, en € millions

Groupe Netgem 4ème trim. 2018 4ème trim. 2017 Variation 12 mois 2018 12 mois 2017 Variation
Chiffre d’affaires consolidé 10.8 16.5 -34% 41.8 61.8 -32%
Revenu net consolidé 4.7 7.0 -33% 19.7 25.2 -22%
Videofutur (CA non consolidé) 3.3 1.8 +89% 10.2 5.6 +82%

Les chiffres d’affaires consolidés confirment sans surprise le ralentissement des investissements des opérateurs dans les Box, constaté depuis le début de l’année 2018, mais un ralentissement plus mesuré sur le revenu net, grâce à l’effet contributif des activités de services dans le périmètre de consolidation de Netgem.

Sur l’année 2018, le chiffre d’affaires de notre participation Vitis (maison mère de Videofutur), opérateur de services sur la Fibre et non consolidée dans les comptes présentés, a connu une croissance de 82% et dépasse les € 10 millions.

« En créant Netgem en 1996, notre ambition était d’offrir à chacun les services d’une maison connectée. La Box nous a offert le moyen de connecter des millions de téléviseurs. C’est une première étape réussie.

Avec la Fibre, nous nous ouvrons le marché des 20 prochaines années, celui des nouveaux services et usages de toute la famille. C’est là que nous nous voulons investir dorénavant», explique Joseph Haddad, Président Fondateur de Netgem.

20 ans d’expérience réussie de la maison connectée

En 1996, le téléviseur était le centre du foyer et le symbole du divertissement et Netgem inventait la “Box”, permettant le développement de l’IPTV, service emblématique du déploiement de l’ADSL, Internet de première génération.

Aujourd’hui, ce point central s’est fragmenté en multiples écrans individuels et objets connectés, et de nombreux autres services digitaux y sont et seront consommés: streaming vidéo et audio très haute résolution, réalité virtuelle, mais aussi sécurité, santé, énergie, éducation… La Fibre optique va inexorablement remplacer le “fil de cuivre”, et rend possible une nouvelle génération de services digitaux qui amélioreront la vie de chacun.

L’émergence d’un écosystème Fibre, avec des règles du jeu favorables

Le marché de la Fibre est, partout en Europe, partiellement ou totalement ​ouvert​. C’est la conséquence du choix politique de la priorité à “l’ultra haut-débit pour tous”. Les infrastructures étant financées par de l’argent public, des opérateurs de service indépendants doivent pouvoir y accéder de manière non discriminatoire.

Netgem a pris pied sur ce marché en France depuis plusieurs années à travers Videofutur et plus récemment en Grande-Bretagne à travers une filiale de services, et s’y déploie en tant qu’opérateur de services de la maison connectée et du très haut-débit​.

Après avoir fait de la ​Box pour Tous​, la mission de ses 20 premières annés, Netgem fait de la ​Fibre pour Tous, ​sa nouvelle mission dans la conquête de la maison connectée.

Une première réussite avec Videofutur, une réplication en cours en Grande-Bretagne

Ce modèle d’opérateurs de service pour l’ultra haut débit a été incubé et développé ces dernières années en France au sein de Vitis, maison mère de Videofutur, dont Netgem est le premier actionnaire, aux côtés de la Caisse des Dépôts, premier investisseur des Réseaux d’Initiative Publique (RIP), et Oceinde, opérateur fibre à la Réunion.

En quelques années, Videofutur a su se positionner en opérateur alternatif en France, leader sur les RIP qui sont les réseaux de fibre qui assurent la couverture nationale du très haut débit dans les régions et qui couvrent près de la moitié des foyers. Ces réseaux sont financés par des fonds publics et tout opérateur peut y délivrer des services de manière non discriminatoire. Le magazine de référence 01net, dans un comparatif récent de l’ensemble des offres opérateurs en France, a fait de l’offre de Videofutur, la meilleure dans les régions.

En Grande-Bretagne un développement similaire est en cours. Le contrat remporté il y a quelques années en Grande-Bretagne a servi de “plateforme” pour développer un savoir faire “d’opérateur de services pour compte de tiers”, qui se déploie aujourd’hui plus largement sous la marque netgem.tv, à travers plusieurs canaux de distribution, dont la fibre en priorité.

Se renforcer dans Videofutur pour affirmer sa stratégie dans les Services

Netgem annonce apporter à Vitis sa branche d’activité “plateforme Cloud multi-écrans et enregistreur numérique” qui fait aujourd’hui partie de l’activité Box, avec neuf collaborateurs et les droits exclusifs sur la technologie pour la France et l’Allemagne.

Cette opération, validée par les organes compétents de Vitis et Netgem, renforce sensiblement les moyens de Vitis, et entraîne une relution majoritaire de Netgem au sein de Vitis, qui en possédera 53,2% du capital post opération (fully diluted). Cette opération suit une augmentation de capital de €4 million en numéraire souscrite fin 2018 par les autres actionnaires

Cette opération est soumise à un certain nombre de conditions suspensives usuelles, dont l’accord de la prochaine Assemblée Générale de Netgem. Elle valorise la participation de Netgem au sein de Vitis à 17,9 M€ après apport.

  • Le plan d’affaires de Videofutur, qui n’est pas aujourd’hui consolidée dans les comptes de Netgem, fait apparaître un triplement de l’activité pour atteindre €30 millions en 2021.

Une activité Box recentrée

Cette opération permet également à l’activité Box de se recentrer sur son core business, de réduire sensiblement ses coûts et ainsi d’assurer de manière rentable le support de ses clients et la maintenance de ses produits.

Un nouvel espace pour dialoguer sur la stratégie : lafibrepourtous.netgem.com

Pour dialoguer avec ses actionnaires sur cette stratégie, Netgem ouvre aujourd’hui un espace dédié : lafibrepourtous.netgem.com

Chacun peut y commenter la stratégie, faire des suggestions, s’inscrire pour participer à la présentation de la stratégie du Groupe et aux dernières offres de Videofutur le 14 Mai 2019 à Paris.

Calendrier financier

  • Résultats 2018 21 mars 2019, avant bourse
  • Chiffre d’affaires et revenu net du T1 2019 10 mai 2019, avant bourse
  • Assemblée générale annuelle 14 mai 2019
  • Chiffre d’affaires et résultats du 1er semestre 2019 1er août 2019, avant bourse
  • Chiffre d’affaires et revenu net du T3 2019 17 octobre 2019, avant bourse

#Action / CA T4 — @Netgem -> croissance du C.A de 6% et 13% en marge brute

Chiffre d’affaires et marge brute 2017 Croissance de la base d’abonnés de 18% – Communiqué de presse – Groupe Netgem ( à télécharger)

Paris-La Défense, le 18 janvier 2018
Chiffre d’affaires, marge brute, activité et perspectives

Données consolidées

4ème trim. 2017

4ème trim. 2016

Variation

12 mois 2017

12 mois 2016

Variation

Chiffre d’affaires (€ million)

16,5

15,5

+1,0

+6%

61,8

74,3

-12,5

-17%

Marge brute (€ million)

6,8

6,0

+0,8

+13%

24,6

27,5

-2,9

-11%

Base d’abonnés actifs (‘000)

1 990

1 684

+306

+18%

Pour le trimestre clos le 31 décembre 2017, Netgem annonce un chiffre d’affaires consolidé de 16,5 millions d’euros et une marge brute de 6,8 millions d’euros, portant le chiffre d’affaires et la marge brute consolidés 2017 à respectivement 61,8 millions d’euros et 24,6 millions d’euros (données non auditées).

Le chiffre d’affaires et la marge brute ont progressé en Europe en 2017 par rapport à 2016, mais ont été impactés par l’accord de licence logicielle avec ZTE et Totalplay au Mexique et la baisse des ventes de matériel qui s’en est suivie.

La base d’abonnés actifs a augmenté de 18% par rapport à fin décembre 2016 pour atteindre près de deux millions d’utilisateurs quotidiens à fin décembre 2017.

Vitis, filiale à 56% de Netgem et fournisseur Fiber to the Home (FTTH) de services de divertissement en France, continue d’augmenter sa base d’abonnés. Vitis n’est pas consolidée dans Netgem en 2017. Si Vitis n’avait pas été consolidée en 2016, le chiffre d’affaires et la marge brute pour l’ensemble de l’année 2016 auraient été respectivement de 70,3 millions d’euros et de 26,4 millions d’euros(1).

(1) Les informations pro forma traitent d’une situation hypothétique et ne représentent pas la situation financière ou les résultats effectifs de la société.

Au 31 décembre 2017, la trésorerie nette du Groupe s’élevait à 10,2 millions d’euros, après réalisation de l’OPRA de 25 millions d’euros en novembre 2017.

Transactions et événements importants

Lors du CES à Las Vegas, Voxtok – la division musique de Netgem – a annoncé un partenariat mondial avec Napster qui apportera 40 millions de titres au service Voxtok Music et à la barre de son Soundbox. Soundbox est une solution unique de divertissement familial combinant des services de contenu mobile et TV au sein d’un appareil innovant.

Netgem estime que la croissance future du marché du divertissement numérique sera tirée par la transition vers les services Over The Top (“OTT”) et en particulier :

  • Le développement de la base addressable de nos clients au delà de leur réseau de télécommunication physique;
  • La conquête de nouveaux opérateurs avec notre service bout-en-bout OTT TV;
  • L’ouverture de nouveaux canaux de distribution en licenciant nos produits et nos
    partenariats dans le contenu.

Le Groupe poursuit son programme d’achat d’actions et détenait environ 6,3% de son capital au 31 décembre 2017.

Calendrier prévisionnel de communication financière –

– Résultats 2017 – 9 mars 2018, avant bourse
– Chiffre d’affaires et marge brute du T1 2018 – 3 mai 2018, avant bourse
– Assemblée générale annuelle – 3 mai 2018
– Chiffre d’affaires et résultats du 1er semestre 2018 – 3 août 2018, avant bourse
– Chiffre d’affaires et marge brute du T3 2018 – 18 octobre 2018, avant bourse

A propos de Netgem

Netgem édite Diamond, une plate-forme logicielle innovante pour les services de divertissement et la maison connectée, et fournit des solutions aux opérateurs de télécommunications. Diamond est disponible sous licence pour les opérateurs de services, les fournisseurs de contenu et les équipementiers qui souhaitent bénéficier de la transformation numérique OTT des industries TV, vidéo et audio, ou dans le cadre de solutions de bout en bout pour les opérateurs de télécommunications.
L’expérience et les actifs technologiques de Netgem en matière de logiciels, d’expérience utilisateur et de sécurité, associés à des partenariats mondiaux dans les contenus et avec les équipementiers en font un partenaire d’externalisation unique pour les fournisseurs de services télécoms cherchant à accroître leurs revenus et fidéliser leur clientèle existante. Grâce à ses clients, les solutions Netgem s’adressent à plusieurs millions de ménages dans plus de 20 pays.
Netgem concentre ses efforts long terme sur l’innovation, la simplicité, la confidentialité, l’abordabilité et l’excellence opérationnelle. Netgem est coté sur le compartiment C d’Euronext Paris (ISIN: FR0004154060, Reuters: ETGM.PA, Bloomberg: NTG: FP) http://www.netgem.com

La #Soundbar new generation arrive sur le marché ! @Netgem #Soundbox #TelcoTV

Les barres de son connectées avec un décodeur tv intégrées arrivent ! Les opérateurs télécoms préparent l’offensive sur ce qui ressemble être à une véritable guerre dans l’acquisition d’abonnés, la fidélisation mais surtout la valorisation des contenus !

Lire l’intégralité de l’article sur V-Net.tv

Des opérateurs télécoms européens devraient déployer dès ce mois de décembre une nouvelle génération de barres de son connectée.

Nous avons rapporté plus tôt cette année comment une nouvelle catégorie d’appareils de télévision payante émergeait – le décodeur intégré et la barre de son. Il semble que le fournisseur CPE français Netgem sera l’un des premiers (sinon le premier) à les déployer, avec 3 opérateurs télécoms européens en tests avancés avec sa set-top-box soundbar, et un autre pour lancer le produit avant Noël, en leur fournissant directement aux abonnés plutôt que par la vente au détail, soutenu par une promotion de Noël.

Expliquant la logique des déploiements d’opérateurs, Sylvain Thevenot, Directeur Général de Netgem, rappelle que les décodeurs sont censés être gratuits, mais pas forcément les barres de son.

« La barre de son a une valeur, en raison du mauvais son dans les téléviseurs fins et larges. Les opérateurs de télévision payante considèrent cet appareil comme une opportunité de fournir aux consommateurs une valeur perçue (monétaire) beaucoup plus élevée que zéro. Alors qu’aujourd’hui, vous devez subventionner le coût total du décodeur, c’est une chance de passer une partie du coût de l’équipement à l’utilisateur final. »

« Les gens achètent des barres sonores pour 150-200 euros », ajoute-t-il. « Si vous leur donnez une barre de son avec un décodeur à l’intérieur pour 99 euros, cela devient une bonne affaire. »

Le coût supplémentaire pour l’opérateur de télévision à péage d’intégrer un élément de barre de son dans un boîtier décodeur n’atteint pas 99 EUR, selon Thevenot, même si Netgem vise clairement le mid-market pour les barres sonores avec sa solution actuelle (qui sonne et a l’air bien dans les démonstrations). Ainsi, les 99 euros (ou tout chiffre similaire) que vous pouvez retirer d’un abonné compensent une partie du coût de la mise en place d’un boîtier décodeur chez eux.

Lire l’intégralité de l’interview de Sylvain Thevenot sur v-net-tv

#Action #TelcoTV : @Netgem signe un nouveau contrat au Moyen-Orient #SmallCap

Netgem TelcoTVNetgem, acteur technologique innovant dans les solutions complètes de divertissement vidéo pour la maison connectée, reconnue et primée comme l’une des sociétés les plus innovante au monde, a annoncé son chiffre d’affaire pour le 3e trimestre 2016 en précisant que l’activité de la société poursuit sa convergence vers un nouveau modèle SaaS

  • Netgem annonce avoir signé un nouveau contrat avec «un nouvel opérateur international» dont le premier déploiement interviendra au Moyen-Orient.
  • VITIS, la nouvelle société (co-entreprise avec la CDC et le groupe Oceinde) devrait aboutir dès novembre 2016.
  • Netgem confirme ses objectifs publiés en début d’année 2016 et anticipe toujours une croissance de sa marge brute et de ses résultats en année pleine !

Lire la suite

D’ici 2020, le nombre d’abonnés en SvoD pourrait atteindre 50 millions en Europe

Une nouvelle recherche de services de renseignement des médias de l’UER montre que abonnement vidéo à la demande (SVoD) abonnés en Europe ont augmenté de 56% en un an entre 2014 et 2015, et devraient atteindre 50 millions de foyers d’ici 2020.

Les «Regards sur les marchés: SVOD en Europe» montre que la plus grande absorption est au Royaume-Uni, Pays-Bas, en Irlande et dans toute la région nordique. Actuellement, près de 11% de tous les ménages européens ont un abonnement SVoD. Ce nombre devrait doubler d’ici 2020, mais il est peu probable d’atteindre les niveaux observés aux États-Unis, qui reste le moteur de la consommation mondiale SVoD.

Le rapport souligne que la concurrence sur le marché SVoD augmente également rapidement. Netflix est le leader incontesté en cours, avec une part de 52% du marché dans l’Union européenne, mais Amazon monte un enjeu fort. Il y a maintenant aussi beaucoup d’autres groupes européens qui entrent sur le marché, y compris Vivendi (CanalPlay), Sky Plc (maintenant Tv) et ProSiebenSat.1 (Maxdome) .Le impact de la croissance sur le marché SVoD sur la consommation audiovisuelle globale est encore assez modeste. Par exemple dans la visualisation UK SVoD représente seulement 4% de l’écoute totale quotidienne ou 11 minutes en moyenne par jour. En République tchèque, il est seulement de 1%.

la recherche MIS »montre que les services de rattrapage gratuits, tels que la BBC iPlayer et RAI Replay, restent le moyen privilégié pour accéder au contenu de la demande. 97% des membres de l’UER ont un service de vidéo de rattrapage gratuit.

En dépit des contraintes réglementaires et financières, plusieurs membres de l’UER sont déjà adopté SVoD, soit le lancement de leurs propres services ou de distribuer leur contenu sur des plateformes tierces. Par exemple, NPO (Pays-Bas) exploite une initiative conjointe avec les radiodiffuseurs commerciaux RTL et SBS, et RTÉ (Irlande) lancé l’an dernier RTÉ Joueur international pour rendre le contenu PSM irlandais aux téléspectateurs à l’étranger.

Le rapport offre beaucoup plus de connaissances sur les principaux fournisseurs SVoD et leurs catalogues, ainsi que les modes de consommation et de défis pour PSM et le secteur des médias dans son ensemble.

Source : UER

#TelcoTV – @Netia_SA rend son service TV (@Netgem) accessible gratuitement jusqu’à la fin 2016

Netia, second fournisseur d’accès à internet polonais, va offrir l’accès gratuit à son service de télévision jusqu’à la fin de l’année au travers d’une offre promotionnelle !

En plus d’offrir son service Telewizji Osobistej sans frais jusqu’à la fin de 2016, l’opérateur fournira également un ensemble de service internet ainsi que la télévision jusqu’à PLN15 (€ 3,40) inférieur à son offre Internet sur elle semée.

Après la fin de la fin de la période promotionnelle, les abonnés seront facturés au prix standard de PLN35 pour le service de télévision.

Michał Zawadzki, directeur du marketing et du développement commercial à Netia, a déclaré que la nouvelle offre et de la campagne de marketing associée engagerait les clients et aider l’opérateur à atteindre un nouveau public plus large pour les services de télévision.

Paweł Masiukiewicz, gestionnaire. communications marketing, a déclaré que Netia a également des expériences avec des formats publicitaires interactifs en ligne pour améliorer l’engagement.

source : DigitalTVEurope

#Quadplay – Vodafone & Liberty Global unissent leurs forces aux Pays-Bas – @Reuters #TelcoTV

Vodafone et Liberty Global unissent leurs forces (Reuters) – L’opérateur télécoms britannique Vodafone et le câblo-opérateur Liberty Global ont annoncé lundi soir le regroupement de leurs opérations aux Pays-Bas dans le cadre d’une coentreprise à 50-50.

Vodafone, 2e opérateur de téléphonie mobile sur ce marché derrière l’ex-monopole KPN, versera un milliard d’euros en numéraire au groupe de John Malone qui contrôle pour sa part Ziggo, le 1er câblo-opérateur des Pays-Bas.

«Ensemble, nous serons un concurrent plus fort aux Pays-Bas», a déclaré Vittorio Colao, le directeur général de Vodafone, dans un communiqué.

Aux Pays-Bas avec KPN mais aussi en Allemagne avec Deutsche Telekom, en Espagne avec Telefonica ou au Royaume-Uni avec BT, Vodafone est soumis à une pression croissante des opérateurs historiques qui proposent des offres combinant internet haut débit, téléphonie mobile et télévision.

Face à la concurrence des anciens monopoles, Vodafone bâtit ses propres infrastructures et passe des accords complémentaires pays par pays. Il a déjà investi 15 milliards d’euros dans l’achat des câblo-opérateurs Kabel Deutschland en Allemagne et Ono en Espagne.

Source : Vodafone et Liberty Global unissent leurs forces aux Pays-Bas | Technologie | Reuters

Rappel : MUTATION ACCÉLÉRÉE VERS LE #QUADPLAY POUR @VODAFONEGROUP – #LIBERTYGLOBAL

Italie : naissance du 1er optel #mobile @Winditalia + 3 @Tre #4play

Rappel du 13/11/2015 – En fusionnant leur activité mobile et fixe en Italie par la création d’une co-entreprise détenue à 50/50 par Vimpelcom (Pays-Bas) et Hutchison (Hong Kong), Wind-3 va devenir le 1er opérateur mobile du pays et le 4e en Europe !

Depuis l’annonce de cette fusion en Aout 2015, le marché des télécoms italiens est en effervescence. Notons que le PDG de VimpelCom n’est autre que Jean-Yves Charlier ex de chez SFR. L’objectif est de créer une joint venture à l’image de ce qu’est devenue le géant anglais EE en UK.

La fusion doit aboutir à donner naissance à un nouvel opérateur leader avec à sa tête Maximo Ibarra actuel administrateur de  Wind, concurrent véritable de Telecom Italia, disposant de :

  • 2,8 millions d’abonnés sur le réseau du telecom fixe, dont
  • 2,2 millions de clients haut débit
  • 31 millions de clients en réseau mobile
  • Une synergie de 700 millions d’euros

Source : Interview de Maximo Ibarra

L’#Asie est en passe de devenir le 2e plus grand marché de la #VoD


Focus constat de marcheL’Asie-Pacifique est en passe de devenir le deuxième plus grand marché au monde en vidéo à la demande (VOD) après les Etats-Unis, expliquant que ça représente 22% de l’industrie globale  d’ici 2020.
Source

L’Asie-Pacifique hors Japon (APEJ) détient actuellement une part de 13% du marché mondial de VOD, et d’ici 2020, elle devrait atteindre 80,5 milliards $ en revenus, selon une étude du FMI.

«La Chine et l’Inde, sont les deux économies les plus dynamiques, il y a une forte demande pour les smartphones, un facteur clé de la demande pour les services de VOD. Les principaux acteurs du marché des services APEJ VOD comprennent CombiTel, Biditech Solutions, CNTV, et Singtel.» a déclaré la société d’études de marché.

La hausse de popularité des services à la demande chez les consommateurs et l’augmentation de la connectivité Internet dans les pays émergents est prévu pour alimenter le marché de la VOD mondiale, qui devrait atteindre 263 milliards $ en 2016, comparativement à 207 milliards $ en 2014.

  • L’Amérique du Nord restera le principal marché des services de VOD, bien que la région Asie-Pacifique va prendre la deuxième place de l’Europe occidentale en 2020, affirme l’IGF.

Lire la suite