Australie – Presto cède sa place à #FoxtelPlay HD dès le 1 décembre #premium #stb #vod

Foxtel, le géant de la télévision payante en Australie, co-détenu par l’opérateur télécom Telstra à 50% et 50% News Corp, annonce qu’il met fin à son offre de replay dénommée Presto VoD.

Foxtel a décidé de revisiter et recentrer son offre Foxtel Play, son service de divertissement IPTV avec de la HD, plus de direct, une offre de contenu plus riche, plus souple et plus flexible à un prix offensif : le nouveau Foxtel Play arrive le 1 décembre 2016.

Les abonnés à Presto convergeront vers Foxtel Play et bénéficieront d’une nouvelle plateforme ouverte qui intégrera les services concurrents Netflix et Stan.

Foxtel CEO Peter Tonagh said Foxtel Play will be a « simpler, cheaper and more flexible IP delivered product », similar to HBO Now in the US and Now TV by Sky in the UK. Source

Le nouveau service Foxtel Play sera multi-supports au travers d’une app et aussi d’un nouveau décodeur numérique hybride stylé, un ensemble similaire à Telstra TV.

« Additionally he confirmed the mini set-top box for Foxtel Play access was coming We’ll also introduce our own puk device, a small mini box that will be cheap to buy and that you can plug into a television to get access to the service » Source

Lire aussi

  • Le marché de la vidéo à la demande devrait doubler au cours des 3 prochaines années, Foxtel veut acquérir la plus grande part du streaming !

« The « low cost » device will be specifically targeted at delivering IPTV content, with Foxtel promising « a tremendous user interface with sophisticated search and recommendation functionality. » The company also plans to launch new, larger format set-top boxes in line with the puck.

Foxtel says it intends to make the new puck and set top boxes « open platforms » and it will « welcome SVOD, music streaming and free to air catch up services among others onto our devices. »

The change will see Foxtel going head-to-head with devices like Fetch TV, which offers a combination of subscription content and SVOD apps, as well as the app-focused Telstra TV (Foxtel is part-owned by Telstra).»  Source

Voir aussi 

#LatAm – #Telecom Argentina veut lancer une offre #3play en #IPTV #OTT – #TelcoTV

Telecom Argentina veut proposer une offre triple play comprenant IPTV, haut débit et la téléphonie via le très haut débit en FTTH. La société est aussi présente au Paraguay.

personalplay-telecom-argentina-y-paraguay

Source : mars 2016

La société de téléphonie et de haut débit Telecom Argentina renforcer ses investissements pour offrir de l’IPTV, des services à haut débit et de téléphonie par le biais d’un réseau de fibre optique jusqu’au domicile (FTTH), a déclaré le PDG David Martinez investisseur mexicain de Fintech Advisory Limited, qui a récemment acquis la société Telecom Italia.

«Ce que nous voulons dans les télécommunications au final s’est fournir le triple play à travers un réseau fixe concurrentiel», a déclaré Martinez au journal argentin La Nacion.

«Nous investissons dans le réseau fixe pour créer un réseau pour l’entreprise qui permettra d’offrir un service OTT pour les utilisateurs Arnet (filiale haut débit) et Personal (téléphone mobile), mais aussi sur les réseaux d’autres opérateurs.»

Lire la suite

#Afrique du Sud : 7,1 millions d’abonnés à la TV payante dès 2018 – #PayTV #TNT @MultiChoice

L’enthousiasme est de mise en Afrique du Sud pour la télévision payante, en grande partie  grâce au succès du bouquet DStv de Multichoice, qui verra son parc d’abonnés atteindre  les 7,1 millions en 2018, selon un rapport d’analyse de l’institut Dataxis.

Le pays a atteint 5,43 millions d’abonnement à la fin de l’année 2014, et Dataxis prévoit une croissance de près de 30% d’ici à 2018. Le leader du marché MultiChoice avec son bouquet DStv  devrait représenter 99,5% de cette prévision.

En 2018, il y aura la diffusion en TNT payante, ainsi qu’accentuation de la concurrence avec le chinois Star Times Group. Source

Sri Lanka : le marché de la TV payante devrait augmenter de 28% d’ici à 2019 ! #PayTV #SLT #PeoTV @Netgem

e0c84-peo2btv2b-2bsri2blanka2btelecom2b-2bsolution2bnetgemLa pénétration de la télévision payante au Sri Lanka a progressé d’environ 15% au sein des foyers à la fin de l’année 2014.

Ce marché est attendu en progression à plus de 28% d’ici à 2019 en terme d’abonnés et devrait s’accentuer au cours de lancée 2016 d’après une étude parue par Media Partners Asia.

3d454-sri2blanka2btelecom2b-2bpeotv2b-2bnetgemLe groupe Netgem intervient en Asie au travers de son accord avec l’opérateur télécom national Sri Lanka Telecom.

Ce dernier déploie de nouveaux réseaux haut débit et très haut débit accompagnés d’une offre de service TV :

  • Le service PeoTV SLT revendique 124.000 abonnés TV à mi-2015.

Sri Lanka Telecom est en concurrence direct Dish TV / Sri Lanka Dialog TV qui possède un parc de client de 452.000 clients.

Au niveau diffusion / réception satellitaires, le piratage des chaines représente environ 1 million de personnes soupçonnées d’accéder à la télévision payante illégalement à travers la nation. Source

Paraguay : marché le + dynamique en terme de croissance dans la #PayTV en 2014

Selon Dataxis, l’industrie de la télévision paraguayenne par abonnement a vu une augmentation de sa clientèle de près de 50,4% en 2014 soit le premier pays d’Amérique latine sur ce marché avec + de 500.000 abonnés. Source
Dans le classement des pays de la TV par abonnement qui ont le plus augmenté leur base de client en 2014 suivent la Bolivie avec 25,9%, puis Equateur avec 24,6% et la République dominicaine avec 19%.
Le Paraguay et la Bolivie ont une croissance significative sur le marché de la télévision payante principalement due à la lutte contre le piratage illégal. 
La même chose est arrivée en Amérique centrale, plusieurs pays ont également enregistré des taux de croissance importants comme au Honduras (16,5%), Costa Rica (13,8%) et le Guatemala (11%).
Les principaux pays de cette région du monde, comme le Brésil et le Mexique, ont enregistré respectivement une augmentation annuelle de leurs bases de clientèle en progression de 8,21% et 6,47%. 

Logiquement, compte tenu du volume des marchés, les deux pays ont le plus accrue leur base d’abonnés :
  • le Brésil gagne 1,48 millions clients
  • le Mexique acquiert 990.000 abonnés

#Europe de l’Est : les revenus de TV payante devraient croitre de 17% d’ici à 2020 – #PayTV #iptv

En Europe de l’Est, les revenus de télévision payante devraient générer un milliard de plus qu’en 2014. De 2010 à 2020, la croissance du secteur devrait s’élever à 45% en atteignant 7,269 milliards $ contre 5,029 mds en 2010, selon l’institut d’analyse TV Digital Research. 
Globalement, le nombre d’abonnés à la télévision numérique par abonnement dans la région passera de 25,8 millions (20,7% des foyers TV) en 2010 à 51,0 millions (40,0%) en 2014 et sur 76,7 millions (59,4%) en 2020.
Les abonnements globales au câble vont baisser de 8,9 millions entre 2010 et 2020 quant la télévision numérique augmentera de 4.600.000 à 27.600.000, quant dans le même temps les abonnements analogiques tomberont 36.800.000 à 4.900.000 sur la même période. La pénétration globale du câble atteindra un 1/4 des foyers TV en 2020, contre un 1/3 en 2010.

Simon Murray, analyste principal chez TV Digital Research, commente: 

«L’analyse de la télévision payante en Europe de l’Est a longtemps été déformée par l’héritage de la diffusion analogique par câble. Beaucoup de foyers reçoivent un nombre limité de chaînes pour une somme modique sur les réseaux analogiques.  

Ces abonnés se convertissent rapidement au câble numérique également à l’IPTV, la télévision par satellite et de la TNT ». 

La Russie contribuera à hauteur de $ 2,29 milliards, soit 31% du total, des revenus à la TV par abonnement en 2020 – dépassant la Pologne comme le leader du marché cette année.

La Russie représentera près de 60% des 1 milliard $ de revenus supplémentaires que va générer la région de l’Europe de l’Est sur le marché de la TV payante d’ici à 2020.

Source et Source 2

 Article récent 

Mexique : 15,7 millions d’abonnés à la télévision payante

Au 3e trimestre de 2014 au Mexique, la TV payante a atteint  avec 15,7 millions d’abonnés, en hausse de 1,4% par rapport à Juin dernier, selon le dernier rapport de l’Institut des télécommunications fédérale (IFT).
C’est le premier rapport du marché des télécommunications publié par l’Institut depuis sa mise en service en 2013 (après le remplacement de la Cofetel) qui fournit non seulement le nombre total d’abonnés dans chaque secteur du marché, mais aussi la position des acteurs  et leurs parts de marché. Source
L’analyse du marché de la télévision payante permet de déterminer la position dominante de Televisa qui représente plus de 60% des abonnements.
En effet, l’Institut a déterminé que par le biais de ses filiales, qui impliquait le marché par abonnement à la télévision, les comptes Televisa 60,1% par l’opérateur DTH Sky câble (39,2%), et Cablemás (7 5%), Cablevision (5,6%), Cablecom (4,8%) et TVI (3%). Loin derrière Dish (MVS) sont situés à 15,5%, Megacable, avec 14,6%, Cablevision Red, avec 3,9%, et le reste des opérateurs, avec 5,9%
Parmi ces derniers opérateurs, IFT désigne des sociétés comme TotalPlay (Grupo Salinas), Axtel, Cablevisión de Saltillo y Ultravisión, qui représentent ensemble 1,9% du marché.
En ce qui concerne la part de marché par technologie d’accès, DTH (Sat) gère 55% des 15.698.329 abonnés qui existent au Mexique, laissant les 45% restants pour la télévision par câble. Le nombre total des abonnés DTH (Sat), Sky détient 71,6%, tandis que Dish 28,4%. Pendant ce temps, Televisa et ses filiales comptent 46,4% des abonnés au câble, Megacable 32,4%, Cablevision Red 8,6%, Total Play 1,3%, Axtel 1,2% et Maxcom 0,6%.
Téléphonie et haut débit
Dans la téléphonie fixe, le rapport statistique de l’Institut révèle qu’en septembre 2014, le nombre de lignes téléphoniques fixes au Mexique a atteint 20,64 millions, dont America Movil (Telmex et Telnor), représente 71%, le Grupo Televisa (Bestphone et de câblodistribution) 11,8%, Telefónica 6,8%, 4,5% Axtel, Megacable 3,3%, 1,1% TotalPlay, Maxcom 1% et le reste des exploitants 0,6%.
Le haut débit fixe, quant à lui, est arrivé à la fin du troisième trimestre à 13,9 millions d’abonnés, les principaux acteurs dans le segment America Movil (Telmex et Telnor) 60,2%, Grupo Televisa à 15, 5%, 8,6% pour Megacable, Axtel à 3,4%, et le reste avec 12,3%.
En ce qui concerne les communications mobiles

La téléphonie mobile enregistre 102 200 000 lignes actives, correspondant à 69% Telcel, Telefonica 20,8%, 4,9% à Unefon, Iusacell 3,6% et 1,8% à Nextel. Ces deux derniers opérateurs ont récemment été acquis par AT&T, que les fusions fois concrètes à 5,4% de part de marché.
Les abonnements au haut débit mobile à fin septembre 2014 s’élève à 44,4 millions, quant le marché du prépayé représente 77% du total (dominé par Telcel à 89,1%, Telefónica 7,8%, et Iusacell / Unefon 3,1%) et 23% des services postpayés (71,1% de Telcel, 6% de Telefónica, Nextel 15,7%, et 7,2% de Iusacell / Unefon).

Argentine – Les opérateurs telecom pourront offrir de la télévision payante ! — #PayTV #OTT #OpTel

C’est une décision qui a pris tout le secteur des médias par surprise, le gouvernement Argentin a décidé d’adopter une nouvelle loi sur les télécommunications. La nouvelle loi permettra d’uniformiser  tous les réseaux numérique sous la même règle en Argentine, les opérateurs télécoms auront la possibilité d’intégrer le marché de la télévision payante. 

L’Argentine était jusqu’à présent l’un des rares pays d’Amérique latine a toujours maintenir une distinction entre les différents types de réseaux. 
Le changement de règle établit une base plus stable pour les deux opérateurs de télécommunications ainsi que pour les opérateurs de télévision payante dans le pays, qui désormais pourront proposer des offres groupés en triple-play et quadru-play. 
Pour le moment, le gouvernement n’a pas précisé quand et comment ce changement aura lieu afin de maintenir la concurrence sur le marché, en particulier en ce qui concerne les centaines de câblo-opérateurs locaux opérant dans le pays. 
Grâce à la nouvelle législation, le gouvernement a la capacité de fixer le prix des services de télécommunications tels que l’Internet et les données mobiles (y compris la 4G qui sera bientôt disponible).