LATAM – 15 millions d’abonnés #PayTV supplémentaires d’ici à 2022 @Totalplaymx @Netgem

Les abonnés à la télévision payante en Amérique latine atteindront 88,7 millions d’ici 2022, révèle l’institut de recherche Dataxis.

Selon l’analyste, les abonnés à la télévision payante dans la région atteindront 73,7 millions à la fin de 2017, soit une hausse de 3,4% par rapport à 2016.

  • Le Mexique, qui est devenu le plus grand marché de LATAM en termes d’abonnés l’été dernier, il maintiendra sa position jusqu’en 2022, suivi du Brésil et de l’Argentine, indique Dataxis.

« Le marché en Amérique latine affiche encore une marge de progression, mais les attentes à moyen terme sont modérées », indique le rapport. « La région représentera 88,7 millions d’abonnés en 2022. »

L’évolution négative du Brésil et les obstacles élevés à l’entrée dans la région sont cités comme les principales raisons qui entravent une croissance plus forte du marché de la télévision payante.

« Le Brésil était le plus grand marché et la principale source de croissance. Cependant, depuis la fin de 2014, son évolution a été gelée. Deuxièmement, dans les grands marchés, le défi consiste à réduire la barrière de l’entrée pour atteindre un nouveau niveau de pénétration », a ajouté le rapport, qui a également mis en évidence un taux de pénétration moyen de la télévision payante de 41% dans la région.

En ce qui concerne la pénétration, l’Argentine occupe le classement régional, suivie du Mexique et du Chili.

Source : LATAM pay-TV to add 15 million subs by 2022 | Media Investment | Business

Lire la suite

#Latam 12 mai – @NexTVSummit #Brazil avec @Netgem #TelcoTV #OTT

Le Groupe Netgem, spécialiste en solutions de TV connectée dédiées aux opérateurs télécoms mondiaux, participera au NexTVSummit 2016 au Brésil le 12 mai prochain en tant que Sponsor Platinium.

Il devrait être représenté par Alain Motard, directeur des ventes pour l’Amérique latine. La société démontrera toute son expertise afin d’aider les acteurs à faire évoluer leurs offres à destinations des consommateurs.

  • La société Netgem sera représentée par Romain Waller, directeur des ventes à l’international.

Logo NetgemRappelons que la société Netgem est déjà présente en Amérique central avec son partenaire le géant le groupe Salinas et sa filiale Totalplay qui installe son propre réseau très haut débit en fibre optique au Mexique, en Colombie et au Pérou !

• Suivre toute l’actualité de Netgem en Amérique Latine et centrale

NexTV Series 12 mai 2016 Bresil Netgem Latam

#TelcoTV @AlainMotard @Netgem cherche à conquérir de nouveaux marchés en Amérique latine ! #LatAm #OTT #IPTV

3c886-totalplay2bmexico2blogoPartenaire de l’opérateur Totalplay au Mexique avec ses décodeurs, le spécialiste de la TV Connectée le Groupe Netgem estime que l’instabilité en Amérique latine présente de nombreuses opportunités de marché.

Parmi ses services fournis pour la plate-forme haut débit du  Groupe Salinas, la société française profite de l’occasion pour développer de nouveaux services, tels qu’une plate-forme de surveillance, la cartographie du réseau et des stratégies de réduction des coûts.

Alain Motard - Netgem Latam 2016« Pour Netgem, les marchés difficiles sont généralement bons.

Si une entreprise est en constante augmentation, vous ne voulez pas changer quoi que ce soit. Mais dans l’instabilité des marchés, les entreprises cherchent la différenciation de leurs offres et des solutions de réduction des coûts », a déclaré Alain Motard, directeur des ventes pour l’Amérique latine à Netgem, dit Hispanique Télévision.

« Il est vrai que le marché latino-américain est difficile en ce moment, mais il apporte également des opportunités pour une entreprise expérimentée comme nous. »

Pourtant, il semble que Netgem ne puisse présenter une nouvelle opération cette année dans cette région.

Tout en répondant à la demande croissante pour Totalplay, la division des télécommunications de Grupo Salinas, Azteca, a construit un vaste réseau haut débit en fibres en Colombie, dans l’intention, de lancer un service IPTV avec le soutien potentiel de Netgem. Mais le projet est toujours en attente, dues entre autres, à un faible ratio des recettes par utilisateur (ARPU) et l’absence d’une demande réelle.

  • En outre, la société française pourrait lancer des opérations sur d’autres marchés d’Amérique latine, avec une attention particulière pour le Brésil, mais, pour le moment, aucun n’accord n’a été concrétisé.

Ainsi, Netgem va continuer à travailler Totalplay, qui devient son laboratoire privé pour étudier l’intégration des services de télécommunications sur une plate-forme unique.

Outre l’utilisation de décodeurs pour augmenter le contrôle efficace sur réseau IP, la plate-forme intègre la diffusion de la télévision en IPTV et des contenus en mode over-the-top (OTT) – ajout du service Netflix l’été dernier (2015) -, le multi-écran, la télévision mobile et des fonctionnalités avancées tels que le rattrapage ou le décalage temporel.

Lire l’article source : http://www.televisionhispana.news/2016030423189/netgem-busca-nuevos-mercados-en-la-incertidumbre-de-america-latina#ixzz42DpT0cnA

Argentine, Brésil, Mexique : cap sur les services Over-the-Top Premium #OTT – #TelcoTV #Totalplaymx

Focus constat de marcheLes services Over-the-top OTT premium devraient enregistrer une forte croissance en Argentine, au Brésil et au Mexique, selon une nouvelle étude réalisée par Vindicia, Ooyala et MTM. Source

Industry participants across the region expect key markets to roughly double in size between 2015 and 2018, from $45m to $115m in Argentina, $180m to $460m in Brazil, and from $240m to $450 million in Mexico.

«Les services Premium OTT en Amérique latine se sont développés assez lentement, malgré la forte présence de Netflix dans la région, mais les acteurs locaux se préparent maintenant fortement à développer le marché de l’OTT», explique Jon Watts, Managing Partner chez MTM.

«Il y a une marge importante de croissance, en particulier avec des prix inférieurs. Alors que Netflix et d’autres acteurs internationaux devront combler le manque de contenu local, tout le monde aura à faire face aux défis de l’infrastructure à haut débit qui est insuffisante, entraînant la sensibilisation des consommateurs et l’adoption, et le traitement des paiements.»

Amérique latine : Haut débit fixe et mobile stimulent l’économie ! #ADSL #FTTH #3G #4G #latam

MediaTelecom consacre un article lié au développement du marché du haut débit fixe (ADSL / FTTH) et mobile (4G) selon les différents pays en Amérique latine.
 La croissance du Haut débit mobile  s’est accrue au Mexique jusqu’en juin 2014, une croissance conforme et encourageante à la tendance internationale, car ce est l’un des services les plus dynamiques dans le domaine de l’industrie des télécommunications à l’échelle mondiale.
Cependant, si l’on compare le Mexique à l’ensemble des pays en Amérique latine, la pénétration du haut débit mobile est toujours inférieur aux réalisations faites par des pays comme le Costa Rica, le Brésil, le Chili et le Venezuela.
En 2014, la base des abonnements à haut débit sans fil atteint 47,284,849, soit un taux de pénétration   de 39,9 abonnés pour 100 habitants au Mexique d’après l’Institut des télécommunications fédérale (IFT).
La pénétration du haut débit sans fil est se répartie comme suit : 0,8% pour les services par satellite, 1,11% pour l’accès sans fil fixe et 98,8% pour le haut débit mobile. L’IFT a expliqué cette croissance à la suite de nouvelles offres prépayées Internet mobile et des offres commerciales qui incluent des services gratuits à utiliser les réseaux sociaux.
Le régulateur a également déclaré que, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, entre Décembre 2013 et Juin 2014, le haut débit mobile au Mexique a augmenté de 18,8%, la troisième plus forte hausse parmi les pays membres de l’OCDE.
«Il est clair», a déclaré Mediatelecom, le Mexique reste derrière d’autres pays, à données comparables, en terme de niveau de développement, et est également bien en dessous de la croissance moyenne régionale de haut débit mobile de 38,6 pour cent.
Dans la région, le pays qui a le plus progressé en 2014 était la République dominicaine avec 116,5%, tandis que huit autres pays ont augmenté dessus de la moyenne et le Mexique a été parmi le groupe des nations qui a montré l’Internet mobile la moins dynamique.
 Par contre pour le Haut débit fixe, le Mexique occupe une meilleure position en Amérique latine. 

Exception car tous les pays sont dépassés par l’Uruguay, qui contrôle le déploiement de l’Internet haut débit fixe, et qui repose sur l’investissement de l’opérateur historique d’Etat Antel. En Argentine les opérateurs de télévision payante sont principalement ceux qui ont incité au développement du haut débit fixe.
Au Mexique, la croissance de l’Internet haut débit fixe est principalement due  à l’investissement de l’opérateur dominant dans la téléphone fixe rapporte Mediatelecom dans un rapport, qui a déployé une infrastructure réseau pour que cela se produise, surtout dans les collectivités rurales et très éloignées.
La base de pénétration des smartphones reste également derrière celle obtenue dans d’autres nations. Toutefois, la croissance du haut débit mobile au Mexique reste limitée, si on le compare avec le reste de l’Amérique latine.
Haut débit en Amérique latine
Encore une fois, en prenant les paramètres de comparaisons économiques retenues par l’OCDE, on arrive à 2 conclusions :
  • Le Mexique demeure parmi les pays où la pénétration du haut débit est la plus faible 
  • Et, par conséquent, le lieu où la pénétration en terme de croissance du service sera plus élevé que d’autres marchés déjà proche de la maturité.

 Au Mexique il y a une possibilité de connecter 60 millions d’utilisateurs d’ici 2018. Le pays a aussi l’un des plus importants taux de pénétration dans le mobile dans la région : 87 appareils pour 100 habitants. 

HD et VOD nourrissent la croissance de la télévision payante en Amérique latine

Le marché de la télévision payante et des services en Amérique latine devrait continuer une trajectoire de croissance en raison de la hausse des abonnements. La demande pour des services à valeur ajoutée tels que la haute définition (HD) et vidéo à la demande (VOD) stimule le développement du marché. Modèles de commercialisation novateurs, y compris des formules prépayées et des faisceaux multiple play s’ajoutent au chiffre d’affaires du marché. 
Renato Pasquini (Informations et Communication Technologies Industrie) de l’institut d’analyse Frost & Sullivan déclare que « De plus en plus, les clients attendent une meilleure qualité vidéo et une diversité des contenus, les opérateurs latino-américains se développent une ligne de chaînes HD à des prix abordables ». « Alors que certaines entreprises ont déjà constitué leurs portefeuilles avec des chaînes HD, d’autres accélèrent la transition de la définition standard à la HD pour augmenter les revenus supplémentaires par utilisateur (ARPU).» 
Les opérateurs cherchent à combiner voix, données, vidéo et services mobiles en packages pour réduire les coûts de service pour leurs clients. Toutefois, les lourdes taxes prélevées sur les services de télévision payante, en particulier au Brésil, et les faibles rendements sur les déploiements de réseaux dans les régions éloignées et les petites villes obligent la capacité des opérateurs à offrir des services convergents. 
La prochaine ère de la télévision payante sera donc coïncider avec la mise en place de nouvelles architectures de réseau pour rendre le contenu plus proche de l’utilisateur. En conséquence, la VOD est susceptible de devenir l’une des principales modalités de consommation de vidéo, permettant un regard et se sentir plus proche de services Internet livré de livraison de contenu traditionnel. Ainsi, le segment over-the-top (OTT), n’est actuellement pas une menace, peut s’accaparer une part des services de télévision à péage en fonction de la qualité des offres haut-débit et l’attractivité du marché des contenus. 
« Face à cette évolution, l’IPTV et un nombre considérable de fournisseurs de télévision par câble intègrent au fur et à mesure des services de vidéo à la demande sur leur décodeur numérique d’ici 2019 », a noté Pasquini. « La compétition qui a suivi entre les opérateurs de télévision par câble, de DTH et IPTV, en particulier au Brésil, au Chili, en Colombie et au Mexique permettra d’améliorer la disponibilité et la qualité des services, la valeur ajoutée de l’offre de services, et d’améliorer les niveaux de prix. » 
Comme les modèles de prestation sophistiqués gagnent du terrain, l’élargissement de la couverture géographique des services de télévision payante va prendre le marché latino-américain pour le prochain niveau de compétitivité.

Amérique latine : croissance du marché de la TV Everywhere — #TVE #OTT

Un rapport réalisé par l’institut Dataxis a identifié 12 plate-formes opérationnelles de «TV Everywhere» dans les sept principaux pays d’Amérique latine : Argentina, Brésil, Chili, Colombie, Mexique, Pérou et Venezuela. 

À la fin du premier trimestre de 2014, le marché TVE dans la région a montré un coup de pouce dans la distribution à la suite d’accords entre les fournisseurs de contenu et les principaux opérateurs de télévision payante. ESPN Play, l’un des pionniers dans le lancement de services TVE a augmenté de 65% dans la distribution depuis la fin de 2012. 
Selon le rapport intitulé «TV Everywhere in Latin America 2014», […]
Même si les offres de ces plates-formes sont demeurés relativement stables par rapport à la fin de 2012,  le marché TVE présente un fort potentiel de croissance comme complément de services de télévision payante. À cet égard, plusieurs chaînes de télévision internationales devraient se joindre à cette tendance avec le lancement de nouveaux TV Everywhere dans la région afin de compléter ainsi l’expérience multi-écrans, précise Dataxis. 
Les plates-formes TVE ont vu le jour pour contrer l’offre croissante des offres légales OTT (Over-the-top), qui est apparu en 2012, offrant un accès à du contenu de service de TV en ligne par abonnement avec authentification. «Ainsi, les systèmes TV Everywhere se sont adaptés à l’industrie de la TV payante et se présente désormais comme un projet à valeur ajoutée qui vise à fidéliser les abonnés», conclut Dataxis.

Source

La solution DSLTE Lantiq Netgem à la conférence LTE Latina America


Lors du salon dédié aux technologies LTE, la société Lantiq est présente en Amérique latine avec un statut de sponsor de cette conférence qui se déroule du 28 au 30 avril à Rio de Janeiro au Brésil.

Le site internet de l’événement http://latam.lteconference.com présente notamment en Une, l’intervention vidéo de David Rémaud – Netgem

TotalMovie (Salinas) débarque au Brésil au printemps 2013

Après un lancement au Mexique, un démarrage prévu cette année (2013) en Colombie, on apprend de manière exclusive que l’offre TotalMovie développée par le groupe Salinas (Lusacell), a prévu de lancer officiellement son offre de télévision numérique hybrique Over-The-Top comprenant, chaînes de télévision en direct à la carte, un service de vidéo à la demande VOD, et services au Brésil dès le printemps 2013 !
Interventions de Robert Delamar, Chef executive officer de Totalmovie, et Jaume Salvat, Chef executive officer d’Andorre Telecom.

Brésil – Sky va lancer un terminal HD Over the top !

Dans une interview accordée à au site sud américain, NexTV Latam, Sky a dévoilé lors d’un événement pour fêter ses 15 ans au Brésil que la société s’apprête à lancer une nouvelle offre de TV Everywhere !
Le nouveau service sera accessible depuis tous supports connectés et notamment sur une nouvelle génération de terminaux numériques hybrides haute définition over the top. Aucun détail concernant la grille tarifaire n’a encore été précisé. Cependant, les langues se sont déliées au niveau des spécificités d’un nouveau décodeur dont les flux de contenus seraient sécurisés par la société Verimatrix.
Selon un autre site Teletime, le nouveau service de Sky serait aussi accessible aux consommateurs grâce au système du paiement à l’acte apportant toute liberté aux consommateurs qui se refusent à une offre triple play …  
Le journal The Brazilian précise aussi que le terminal numérique proposera un portail d’applications (API) du même style de ce que nous connaissons dans l’univers de la dernière génération de tv connectée avec un accès à Twitter en autres depuis la télécommande. 
Le terminal interactif se connecte à internet par cable ou en wifi. Il est précisé que Sky a dit que l’iPad, l’iPod, et bientôt Android serviront de télécommandes et permettrons de contrôler la box à distance pour lancer un enregistrement par exemple.
Mon avis : ça sent excellemment bon !

Net Brasil lance NOW VoD

Présente au Brésil et en Amérique latine, la société Net va lancer le premier service de vidéo à la demande le 25 avril 2011 appelé Now !
Now est un service VoD qui offrira des films, de séries et des programmes de télévision via IP en streaming à travers le réseau de l’opérateur. Le service sera disponible à partir de 25 avril dans certaines villes de Sao Paulo, pour les clients de Net HD et HD Net Max et va d’abord offrir deux mille titres.

Selon le responsable produit de chez NET et directeur des services, Márcio Carvalho, Now fonctionnera comme une offre de télévision payante en cloud «Pay-TV dans le nuage». Tous les décodeurs Max HD et HD sont technologiquement préparé pour le service, car ils sont équipés d’un modem câble interne. La disponibilité de cette nouvelle offre dépendra de la couverture en fibre optique, a expliqué Carvalho. La société a planifiée d’atteindre toutes les villes de Sao Paulo d’ici à la fin d’année.

Brésil – GVT lancera son offre IPTV Sat cette année

L’opérateur Brésilien à haut débit à planifié le lancement d’une offre de services de télévision payante en milieu d’année (2011) a ajouté Joao Fabio de Oliveira directeur de GVT.
La plateforme hybride utilisera les réseaux IP pour proposer de la vidéo à la demande et satellite DTH pour des services de télévision linéaire. GVT a déjà sélectionné la société Ericsson pour fournir la plateforme de vidéo à la demande ainsi qu’un diffuseur satellite. Le nom du fournisseur de terminaux numériques qui devait être dévoilé avant la fin de l’année 2010 ne l’a pas encore été. 
L’offre de service de TV payante de GVT sera lancée dans le courant de l’été 2011 en combinaison de Sky TV à Sao Paulo.

Brésil – GVT annoncera son choix de box avant fin 2010

L’opérateur télécom brésilien GVT, filiale du groupe Vivendi annonce (29/10/10) avoir choisi la société Ericsson pour fournir et installer une nouvelle génération de plateforme IPTV SAT pour son offre de télévision payante au Brésil pour un lancement commercial prévu avant mi-2011. GVT précise rechercher 3 autres acteurs stratégiques pour renforcer la compétition dans la solution numérique. GVT doit aussi annoncer avant la fin de cette année le nom du fournisseur de terminaux numériques. Source

Le Brésil sonne le début des offres IPTV

5 juillet 2010 – l’autorité de régulation des télécommunications Brésilienne a donné le feu vert pour que les opérateurs télécoms puissent désormais proposer la télévision numérique sur le réseau haut débit par ADSL !
Il faut savoir que 5 opérateurs se partagent concrètement le marché de l’internet :
  1. Oi (Telemar) 38 % Groupes brésiliens Brasil Telecom opérateur historique
  2. Telefonica 25 % Telefonica (Espagne)
  3. Net 24 % Telmex
  4. GVT 5 % (Groupes brésiliens) désormais Vivendi
  5. CTBC 2 % Grupo Algar (Brésil)

Brazil’s National telecommunications Agency (Anatel) has given its permission for the country’s fixed-line telecommunications operators to enter the cable TV market. Although operators have been offering TV services via satellite and IPTV platforms, this is their first real opportunity to reach new audiences with ‘converged’ products via Brazil’s extensive cable networks. As such, BMI expects that this move will go a long way towards revitalising Brazil’s stagnating fixed-line sector, even though existing cable operators will likely challenge the decision.

Mon avis : naturellement ma préférence va s’en aucun doute sur les trois premiers …