Rappel objectifs 2016 @NETGEM : #Croissance de la marge brute & 5 nvx marchés ! #TelcoTV

Logo Netgem 2016En 2016, l’objectif de Netgem est d’ouvrir 5 nouveaux marchés en plus des 14 dans lesquels il est actuellement actif.

Si la tendance positive sur les marchés actifs se confirme, l’année 2016 devrait permettre à Netgem de continuer sa croissance.

Du fait de l’importance croissante des logiciels et services et de la migration dans le Cloud de fonctionnalités qui étaient auparavant embarquées dans les décodeurs (comme l’enregistrement et le stockage), l’indicateur de croissance 2016 sera la marge brute (soit le chiffre d’affaires net du coût d’achat du hardware) plutôt que le chiffre d’affaires.

Lire la suite dans le communiqué de presse – Netgem – 14/01/2016

@Netgem : le nouveau #businessmodel vers la croissance ! #ott #winwin #btob #tvconnect

54346-netgemCommuniqué de presse – Groupe Netgem

Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2015 – Retour à la croissance

Paris La Défense, le 8 octobre 2015

Chiffre d’affaires consolidé, activité et perspectives

Sur le trimestre clos le 30 Septembre 2015, Netgem annonce un chiffre d’affaires consolidé de € 23,3 millions, portant le chiffre d’affaires consolidé sur les 9 premiers mois de 2015 à € 60,6 millions, en croissance de 4% par rapport à la même période en 2014.

Netgem prévoit que la bonne performance de ses clients dans toutes les zones géographiques continue en fin d’année, confortant ainsi le scenario de croissance en année pleine.

Durant le trimestre écoulé, Netgem a​ présenté #​TelcoTV, n​ouveau nom de son offre B2B managée de service de télévision sur Internet. Plusieurs de ses clients existants ont montré un intérêt marqué pour améliorer leur modèle d’affaires en confiant à Netgem une part accrue des logiciels et services nécessaires au déploiement de leurs offres de télévision actuelle et future, suivant en cela la référence du déploiement réussi de EE TV au Royaume­Uni.

2513c-logo_seul-netgemLa Société concentre maintenant ses ressources d’innovation et son effort commercial au développement de #​TelcoTV, e​n tirant parti de ses principaux atouts : expérience utilisateur, agrégation de contenu et excellence opérationnelle.

En France, Netgem continue d’ajuster et de recentrer son activité VideoFutur. À cet égard, un nouveau produit, LaFibre VideoFutur, a été lancé en partenariat avec Alsatis, un fournisseur régional d’accès Internet à très haut débit. Ce produit tirera parti des investissements importants consentis par les collectivités territoriales des régions françaises pour développer l’accès de leurs résidents à la fibre.

Événements et transactions significatifs

Depuis le début de l’année 2015, le Groupe a racheté 239.000 de ses propres actions à un prix d’environ 1,96 € par action. Le Groupe détient environ 2,1 millions de ses propres actions en auto­détention soit environ 5,2% de son capital.

Calendrier de communication financière
­

  • Chiffre d’affaires T4 2015 -> 14 janvier, 2016, avant bourse
    ­
  • Résultats 2015 et les chiffre d’affaires T1 2016 -> 14 avril 2016, avant bourse
    ­
  • Assemblée générale annuelle -> 9 juin 2016
    ­
  • Chiffre d’affaires et résultats du 1er semestre 2016 -> 29 Juillet 2016, avant bourse
  • Chiffre d’affaires T3 2016 -> 13 octobre 2016, avant bourse

43,5% des Mexicains utilisent le #mobile pour accéder à Internet – #3G #4G #LatAm #hautdebit

La pénétration du mobile a atteint 85,4% au Mexique
Comme cela a été le cas dans de nombreux pays émergents, le téléphone mobile est devenu l’outil principal dans la convergence vers le numérique. Le Mexique ne fait pas exception à la règle puisque 43,5% de la population accède à Internet via un appareil mobile, selon l’Institut des télécommunications fédérale (IFT).
Au 3e trimestre de l’année 2014, on a pu enregistrer 43,5% de connexions mobiles en haut débit pour soit 15,7 points de plus qu’à la même période un an plutôt. Bien que l’IFT ne fournit pas de détails sur le type d’appareil, il est adéquation avec les estimations d’autres entreprises et associations qui mettent observent un taux de pénétration des smartphones aux alentours de 40%.
  • L’ensemble des connexions mobiles à haut débit enregistrées dans le pays s’élève à environ 53,11 millions pour le 3e trimestre (y compris les appareils mobiles et d’autres types d’accès comme les  dongles / clés). 
  • Les nouveaux chiffres révèlent également que 78% des connexions totales (41,16 millions) utilisent un mode prépayée, ce qui pourrait indiquer qu’ils ne sont pas de gros utilisateurs de réseau mobile. 
  • 22% des connexions mobiles à haut débit (11,94 millions) sont engagés dans un mode d’abonnement mensuel.

L’opérateur Telcel (Carlos Slim), leader du mobile au Mexique, note que 85% du marché total est en  haut débit mobile. Par type de contrat, on observe que le marché du mobile haut débit par abonnement est de 71,1% quant le marché du mobile haut débit prépayés atteint 89,1%.
Le marché mobile total a atteint 102.180.000 connexions enregistrées au troisième trimestre de 2014, seulement 1,1% à la même période un an plus tôt. La pénétration du service total est 85,4%, ce qui maintient le pays encore décalage par rapport aux autres pays d’Amérique latine et de l’OCDE.
Par opérateur :
  • 69% des abonnés mobiles sont sur le réseau Telcel
  • Telefonica a 20,8%, 
  • 4,9% Unefon, 
  • 3,6% Iusacell 
  • Nextel 1,8% 

Selon les calculs de l’IFT, indice de Herfindahl-Hirschmann (HHI) du service de téléphonie mobile est passé de 5562 points au 3e trimestre de 2013 à 5,229 points au 3e trimestre de 2014.

Par type de contrat :
  • En septembre 2014, 86.800.000 utilisateurs en cartes prépayées (85% du total des abonnés mobiles) ont été signalés, soit une baisse de 0,2% par rapport au 3e trimestre précédent. 
  • En revanche, dans le nombre d’abonnés par abonnement a atteint 15,3 millions (15% du total des abonnés mobiles), soit une augmentation de 2,3% sur la même période.

Amérique latine : Haut débit fixe et mobile stimulent l’économie ! #ADSL #FTTH #3G #4G #latam

MediaTelecom consacre un article lié au développement du marché du haut débit fixe (ADSL / FTTH) et mobile (4G) selon les différents pays en Amérique latine.
 La croissance du Haut débit mobile  s’est accrue au Mexique jusqu’en juin 2014, une croissance conforme et encourageante à la tendance internationale, car ce est l’un des services les plus dynamiques dans le domaine de l’industrie des télécommunications à l’échelle mondiale.
Cependant, si l’on compare le Mexique à l’ensemble des pays en Amérique latine, la pénétration du haut débit mobile est toujours inférieur aux réalisations faites par des pays comme le Costa Rica, le Brésil, le Chili et le Venezuela.
En 2014, la base des abonnements à haut débit sans fil atteint 47,284,849, soit un taux de pénétration   de 39,9 abonnés pour 100 habitants au Mexique d’après l’Institut des télécommunications fédérale (IFT).
La pénétration du haut débit sans fil est se répartie comme suit : 0,8% pour les services par satellite, 1,11% pour l’accès sans fil fixe et 98,8% pour le haut débit mobile. L’IFT a expliqué cette croissance à la suite de nouvelles offres prépayées Internet mobile et des offres commerciales qui incluent des services gratuits à utiliser les réseaux sociaux.
Le régulateur a également déclaré que, selon l’Organisation de coopération et de développement économiques, entre Décembre 2013 et Juin 2014, le haut débit mobile au Mexique a augmenté de 18,8%, la troisième plus forte hausse parmi les pays membres de l’OCDE.
«Il est clair», a déclaré Mediatelecom, le Mexique reste derrière d’autres pays, à données comparables, en terme de niveau de développement, et est également bien en dessous de la croissance moyenne régionale de haut débit mobile de 38,6 pour cent.
Dans la région, le pays qui a le plus progressé en 2014 était la République dominicaine avec 116,5%, tandis que huit autres pays ont augmenté dessus de la moyenne et le Mexique a été parmi le groupe des nations qui a montré l’Internet mobile la moins dynamique.
 Par contre pour le Haut débit fixe, le Mexique occupe une meilleure position en Amérique latine. 

Exception car tous les pays sont dépassés par l’Uruguay, qui contrôle le déploiement de l’Internet haut débit fixe, et qui repose sur l’investissement de l’opérateur historique d’Etat Antel. En Argentine les opérateurs de télévision payante sont principalement ceux qui ont incité au développement du haut débit fixe.
Au Mexique, la croissance de l’Internet haut débit fixe est principalement due  à l’investissement de l’opérateur dominant dans la téléphone fixe rapporte Mediatelecom dans un rapport, qui a déployé une infrastructure réseau pour que cela se produise, surtout dans les collectivités rurales et très éloignées.
La base de pénétration des smartphones reste également derrière celle obtenue dans d’autres nations. Toutefois, la croissance du haut débit mobile au Mexique reste limitée, si on le compare avec le reste de l’Amérique latine.
Haut débit en Amérique latine
Encore une fois, en prenant les paramètres de comparaisons économiques retenues par l’OCDE, on arrive à 2 conclusions :
  • Le Mexique demeure parmi les pays où la pénétration du haut débit est la plus faible 
  • Et, par conséquent, le lieu où la pénétration en terme de croissance du service sera plus élevé que d’autres marchés déjà proche de la maturité.

 Au Mexique il y a une possibilité de connecter 60 millions d’utilisateurs d’ici 2018. Le pays a aussi l’un des plus importants taux de pénétration dans le mobile dans la région : 87 appareils pour 100 habitants. 

TotalPlay – Une couverture de 7,5 millions de foyer d’ici à 5 ans au Mexique

Le Groupe Salinas, propriétaire de l’opérateur de télévision payante Totalplay, poursuit son expansion sur l’ensemble du territoire mexicain. La société continue d’étendre l’accessibilité de son service triple play aux villes de Celaya, Guanajuato. 

Totalplay fonctionne déjà à Mexico, Toluca, Guadalajara et Morelos. 

Le porte-parole de Grupo Salinas, Luis Niño de Rivera, déclare : « Au cours des cinq prochaines années, nous voulons couvrir 24 villes et 7,5 millions de foyers. » 

Le bouquet TV se compose de plus de 260 chaînes, dont 76 en haute définition HD dans les offres triple-play ou dual-play.

Le groupe Salinas veut accélérer la dynamique TotalPlay ! #ott #iptv #latam #ftth @Netgem

Ricardo Salinas a vendu Grupo Iusacell (activité de téléphonie mobile) au géant américain AT&T pour A $ 2.500 milliards de $. 

Le groupe Salinas conserve néanmoins les filiales haut débit Link et Totalplay afin d’accroitre leur position concurrentiel sur les marchés où le groupe se développe.

Communiqué de presse – Mexico, le 7 Novembre 2014. Grupo Salinas, un groupe en forte croissance dynamique, en technologie, et profondément attaché à la modernisation des pays dans lesquels où elle opère, a annoncé aujourd’hui que son président Ricardo B. Salinas vend tout Iusacell à AT&T pour 2.500 milliards de dollars US, y compris la dette.
Grupo Salinas considère la force opérationnelle et la stratégie d’affaires solide, AT&T se traduira par davantage de possibilités dans le secteur des télécommunications, et aura un impact positif sur le bien-être des familles, l’efficacité organisationnelle et la compétitivité du pays dans son ensemble.
« Après plus d’une décennie à renforcer le positionnement de Iusacell et Unefon marques, la performance de l’entreprise de la société et la gestion de l’entreprise, avec une grande satisfaction et d’orgueil dans les mains d’un opérateur de classe mondiale formidable créatrices de valeur supérieure sur le marché « , a déclaré M. Salinas.
« L’entrée des alternatives AT&T se traduira par un service de qualité aux clients et aux progrès pour la société dans son ensemble; lui souhaiter plein succès dans leurs activités au Mexique ».
Dans le cadre de l’accord, Ricardo Salinas conserve l’offre triple play résidentielle de l’entreprise : Totalplay et le service Internet de l’entreprise, et de réseaux terrestres du Groupe de Iusacell, actuellement filiales de Iusacell pour stimuler plus sa position concurrentielle sur ces marchés.
Totalplay compte plus de 130 000 utilisateurs, et fournit des services Internet à large bande pour la téléphonie fixe, télévision payante et de classe mondiale à Mexico, Guadalajara, Cuernavaca et Toluca. 
 Le plan d’expansion et de croissance de Totalplay est remarquable et dynamiques; sur la dernière année le nombre d’abonnés à doublé et au cours des cinq prochaines années il prévoit d’avoir une présence dans 24 villes à travers le pays, et de viser 7,5 millions de ménages, contre 1,5 million actuellement. 
Merci à son réseau de fibre directe à domicile, l’entreprise a la plate-forme Internet plus haut débit de pointe en Amérique latine, avec une grande vitesse, la télévision optimale de la qualité du signal sans applications parallèles sur les appareils mobiles, large gamme de vidéo à la demande (VOD) et en circulation téléphonie clarté de la voix.
Link, quant à lui, fournit des services Internet avec des vitesses allant jusqu’à 10 gigaoctets par seconde, la téléphonie fixe et les réseaux de données, pour plus de 20.000 clients dans tout le pays, de petites entreprises pour le gouvernement d’entreprise et; et des services de surveillance efficaces grâce à des centres de surveillance de haute technologie dans plusieurs Etats du Mexique, avec des perspectives de croissance solides.
Cette opération et l’a annoncé précédemment -Grâce à qui Ricardo Salinas acquiert 50% de Grupo Iusacell Grupo Televisa sont soumis à autorisation par l’Institut fédérale des télécommunications et de l’avis du Secrétariat des communications et des transports.
Salinas Groupe est convaincu que l’entente annoncée aujourd’hui est le résultat direct des réformes structurelles entreprises par le président Enrique Peña Nieto, qui encouragent la concurrence, à élargir les possibilités de croissance au Mexique, et de générer attrayant pour les entreprises d’envergure internationale à investir et à opérer dans le pays.

#Iusacell — Le groupe Salinas détient désormais 100% de Totalplay

Televisa a vendu sa participation dans l’opérateur mexicain Totalplay au @GrupoSalinas_GS.
La principale chaîne de télévision en Juillet a vendu sa participation de 50% dans le fournisseur de télévision payante mexicain Totalplay, selon le site Dinero en Imagen. L’acheteur est le groupe Le groupe Salinas qui détient désormais les 100% de l’opérateur. 
L’opération avait été demandée par la Commission fédérale de la concurrence du Mexique au sujet de la participation de 50% de Televisa dans Iusacell, une entreprise de télécommunications qui possède Totalplay, et a été retardé parce qu’il était en attente d’une décision de justice qui a fini par être défavorable pour Televisa. 
En reprenant les parts de Televisa, le groupe Salinas renforce sa position stratégique au Mexique et rejette en bloque tout approche de la part de Telefónica qui souhaitait entrer sur le marché de la télévision payante. Source

Marché #OTT : Colombie / Mexique, forte croissance en Amérique latine

Dans une étude publiée par l’institut Datatix, on apprend que la marché de l’Over-the-top (OTT) tire réellement sa croissance en Colombie et au Mexique à Mexico sur les 7 plus gros marché en Amérique latine.
«Grâce à l’amélioration des connexions haut débit, les offres de contenu deviennent plus attrayantes et améliore le succès des ventes de périphériques connectés, les services OTT sont franchement en croissance», a déclaré Juan Pablo Conti, analyste senior chez Dataxis. Source
______________
Récemment, on a appris le groupe français Netgem, spécialisée dans la télévision connectée, a ouvert un nouveau bureau pour se développer au Mexique.

NETGEM : publication du S1 – 2014 et perspectives

Résultats du 1er semestre 2014

Neuilly-sur-Seine, le 31 juillet 2014 
Le Groupe modifie le suivi de son chiffre d’affaires afin de tenir compte de l’évolution de son organisation interne.

Dorénavant, les activités « hardware » sont présentées sous le nom « NetBox« , séparées des activités « Logiciels et Services » qui sont présentées sous le nom « NetgemTV« , sans distinguer la France et l’international.

En EUR millions 1er Semestre 2014 1er Semestre 2013 Variation
Chiffre d`affaires
37.7
33.6
+12%
  dont NetgemTV
17.9
15.1
+19%
  dont NetBox
19.8
18.6
+7%
Marge brute
14.9
15.0
Résultat opérationnel courant
0.0
4.1
-99 %
Résultat net, part du groupe
– 0.6
3.7
ns
Au cours du semestre clos, le Groupe a poursuivi son développement international en Europe, en Asie Pacifique et au Mexique et le chiffre d`affaires consolidé sur la période a atteint EUR 37,7 millions, en hausse de 12%.
La marge brute reste stable à EUR 14,9 millions, traduisant une évolution vers un mix produit favorisant les terminaux légers, moins coûteux pour les opérateurs. Compte tenu de la hausse des dépenses opérationnelles (EUR 14,9 millions en 2014, contre EUR 10,9 millions en 2013, soit une augmentation de +36%), le Groupe a dégagé un bénéfice opérationnel courant proche de zéro.
Cette hausse des dépenses résulte notamment d’un effort soutenu de R&D, des efforts marketing autour du lancement de la Box Videofutur et d’une hausse des provisions pour risques et charges, ainsi que de coûts de réorganisation du Groupe.
Après prise en compte d’une charge non récurrente de EUR 0,3 million, d’un résultat financier de EUR 0,2 million et d`une charge d`impôt de EUR 0,6 million, le Groupe enregistre une perte nette de EUR 0,6 million (part du groupe).
IFRS en EUR millions
30/06/2014
31/12/2013
Capitaux propres et endettement
60.9
67.8
Capitaux propres
60.2
66.8
Passifs financiers courants et non courants
0.7
0.9
Trésorerie nette = (C) + (D)
42.3
53.9
A. Liquidités
43.0
54.7
B. Passifs financiers courants
-0.7
-0.9
C. Trésorerie nette courante = (A) + (B)
42.3
53.8
D. Passifs financiers non courants
IFRS en EUR millions 1er Semestre 2014 1er Semestre 2013
Cash flow lié à l`activité -4.1 2.7
Cash flow lié aux investissements -1.6 -5.0
Cash flow lié aux financements -6.0 -1.1
Variation nette de la trésorerie -11.6 -3.4


La trésorerie et les capitaux propres s’établissent au 30 juin 2014 respectivement à EUR 43,0 millions et EUR 60,2 millions. La capacité d’autofinancement (avant impôt et produits de placements) atteint EUR 2.6 millions au 1er semestre 2014. Les flux liés à l’activité intègrent un impact négatif de EUR 7.0 millions dû à l’augmentation du besoin en fonds de roulement, dont notamment EUR 2.6 millions au niveau des créances et dettes fiscales et sociales et EUR 3.3 millions au niveau du poste clients. 
Au 1er semestre 2013, les flux liés aux investissements intégraient l’acquisition de Videofutur pour EUR 4.1 millions. Les flux liés aux financements intègrent le dividende versé en juin 2014 de EUR 6 millions (15 centimes d`euros par action), le précédent avait quant à lui été versé en juillet 2013.
Perspectives
  • Le Groupe s’attend à une baisse très sensible de ses livraisons au second semestre 2014 en Australie et estime désormais qu`il ne sera pas en mesure d`atteindre son objectif de doublement du chiffre d’affaires international.
  • L’arrivée des opérateurs mobiles européens sur le marché du triple play reste la principale opportunité pour le Groupe dans les prochains mois.

Pour s’y préparer, le Groupe a d’ores et déjà procédé à de nombreux ajustements de son organisation et de ses offres :

  • La séparation de la partie hardware et logiciel & services est aujourd’hui la norme dans les appels d’offres des opérateurs et a déterminé la réorganisation interne mentionnée plus haut. Elle correspond également à une logique technologique, puisqu’une part de plus en plus importante de la valeur logicielle est fournie sur des terminaux mobiles et dans le cloud, sans lien nécessaire avec le terminal TV;
  • Une plus grande mutualisation des fonctions support et services. Ainsi, le pôle France (box Videofutur) a été fusionné au sein du pôle Europe de NetgemTV, permettant de proposer au niveau européen un service complet et mutualisé de gestion déléguée de TV dans le cloud. Cette approche de TV as a Service permet aux opérateurs partenaires de proposer à leurs clients une offre innovante sans avoir à supporter les investissements associés ; 
  • Une gestion plus stricte de ses frais généraux et de ses dépenses de R&D. 

Le Groupe dispose des moyens financiers et humains pour procéder à ces ajustements et continuer son développement. 

Données Pro Forma
Les données pro forma présentées consolident les résultats de Videofutur depuis le 1er janvier 2013 (alors que les données comptables consolidées ne les intègrent que depuis le 1er avril 2013). 

Données en EUR millions 1er Semestre 2014 1er Semestre 2013[1] Variation
Chiffre d’affaires
37.7
35.5
+6%
Résultat Opérationnel Courant
0.0
3.2
– 98%
Résultat Net (part du groupe)
– 0.6
3.7
ns


Opérations et événements importants Au cours du semestre écoulé, Netgem Mexico SA de CV a été créée pour accompagner le développement de nos clients en Amérique Latine. Les comptes du 1er semestre 2014 ont été arrêtés par le conseil d`administration le 30 juillet 2014 et ont fait l`objet d`une revue limitée par les auditeurs du groupe. 

Calendrier prévisionnel de communication financière
Chiffre d`affaires du 3ème trimestre 2014 : semaine du 6 octobre 2014

La solution DSLTE Lantiq Netgem à la conférence LTE Latina America


Lors du salon dédié aux technologies LTE, la société Lantiq est présente en Amérique latine avec un statut de sponsor de cette conférence qui se déroule du 28 au 30 avril à Rio de Janeiro au Brésil.

Le site internet de l’événement http://latam.lteconference.com présente notamment en Une, l’intervention vidéo de David Rémaud – Netgem

Netgem Netbox N7700 (Videofutur) vise l’Amérique du Sud et l’Asie

Le groupe Netgem a mis à jour son site web il y a quelques jours en ajoutant un détail spécifique pour sa nouvelle box N7700 (Netbox).

Il s’agit d’un aspect technique assez stratégique puisque le terminal numérique hybride est désormais compatible avec la norme de réception terrestre : ISDB-Tb !

Il s’agit là d’un détail substantiel dans le développement commercial de la solution proposée par Netgem à l’international.
La netbox N7700 est désormais adaptée au marché de l’Amérique centrale et latine puis à certaines régions d’Asie comme les Philippines où encore le Japon dont les perspectives sont très positives au vu des récentes étude de marché et de positionnement des acteurs de ce secteur.

JEUDI 14 MARS 2013 – Netgem – 2 nouvelles Netbox (N8500 & N7700) disponibles pour les marchés américains

Caraïbes : Cable and Wireless (C&W) lance la 1ère offre quadruplay (LIME TV) dans les îles Caïmans !

Cable & Wireless fournit des services de télécommunications aux entreprises ainsi que sur le marché intermédiaire (autres opérateurs, FAI etc.) dans le monde entier. 
Il a annoncé le 22 avril 2013 avoir lancé la première offre quadruplay de télévision payante dans les Caraïbes et plus précisément dans les Iles Caïmans avec le lancement de Lime TV !

Suivre l’actualité de C&W vis-à-vis de Netgem

Cable & Wireless est présent dans de nombreux États insulaires des Caraïbes : Anguilla, Antigua-et-Barbuda, Barbade, Bermudes, Îles Caïmans, Dominique, Grenade, Îles vierges britanniques, Jamaïque, Montserrat, Saint-Christophe-et-Niévès, Sainte-Lucie, Saint-Vincent-et-les Grenadines, Îles Turques et Caïques. 
Autres zones de présence : Jersey, Guernesey, Île de Man, Macao, Monaco, Ascension, Panama, Afghanistan, Seychelles, Îles Salomon, Maldives, Sainte-Hélène, Ascension et Tristan da Cunha, Diego Garcia, Malouines, Fidji, Algérie, Tunisie, Vanuatu.
____________
Lire le communiqué de presse : C&W – 22 avril 2013

Amérique latine et centrale – Netflix déploie sa VoD

Netflix va lancer son service de télévision en streaming et de vidéo à la demande au cours du deuxième semestre en Amérique latine, dans les Caraïbes.
LOS GATOS, Calif., July 5, 2011 /PRNewswire/ — Netflix, Inc. (Nasdaq: NFLX), the leading Internet movie subscription service, today announced it will expand to 43 countries throughout Latin America and the Caribbean later this year, offering unlimited TV shows and movies streaming instantly over the Internet to TVs and computers for one low monthly subscription price. Netflix has been streaming to U.S. members since 2007, adding the service in Canada last year.

Upon launch, Netflix members from Mexico, Central America, South America and the Caribbean will be able to instantly watch a wide array of American, local and global TV shows and movies right on their TVs via a range of consumer electronics devices capable of streaming from Netflix, as well as on PCs, Macs and mobile devices.

Members in the region will be able to access Netflix in Spanish, Portuguese, or English, depending on their preference. People interested in Netflix can go to http://www.netflix.com to sign up to receive an email from the company when the service launches later this year.