#Action – @Netgem accélère son développement dans le #cloud et propose une #OPRA de € 25 millions

Résultats du 1er semestre 2017 – Netgem accélère son développement dans le cloud et propose une offre publique de rachat d’actions d’un montant de € 25 millions
Paris – La Défense, le 27 juillet 2017 – Résultats du 1er semestre 2017

Lien vers le communiqué de presse – pdf

Activité, résultats et situation financière
L’activité du premier semestre a été marquée par une très bonne performance des clients européens, qui continuent tous de recruter de nouveaux abonnés à leurs offres de divertissement construites sur plateforme Netgem.

L’offre produit auprès des clients européens continue de se renforcer, grâce à la pénétration croissante de la plateforme de set-top-box virtuelle ( Diamond ) et des premiers retours favorables de la solution Soundbox .

  • Soundbox combine le logiciel de set-top-box virtuel Diamond à une version améliorée d’une barre de son conçue avec des partenaires spécialistes audio. Ce système unique regroupe services audio et vidéo au sein d’une même application et d’un seul équipement pour tous les écrans et toutes les pièces d’un foyer.

Les clients opérateurs de Netgem y voient un moyen de différencier leurs offres, augmenter leur revenu et réduire leur capex puisque le système ne nécessite plus de set-top-box.

Le consommateur y gagne une solution innovante offrant une simplicité maximale, en limitant le nombre d’équipements, d’applications et de télécommandes nécessaires à la mise en oeuvre d’un système complet de divertissement digital.

Deux nouvelles ouvertures de marchés dans la zone Europe Middle East ont été également annoncées au cours du semestre écoulé, en particulier l’Allemagne où la Société entend se renforcer dans les mois et années prochaines.

Cette performance en Europe a ainsi compensé un ralentissement temporaire sur l’Asie et l’impact du passage en licence logicielle au Mexique.

IFRS consolidé, en millions d’euros

1er semestre 2017

1er semestre 2016

Variation

Chiffre d’affaires

32.9

39.1

-6.2

-16%

Marge brute

12.7

14.6

-1.9

-13%

Résultat opérationnel courant

2.7

3.4

-0.7

-20%

Résultat opérationnel

3.1

3.3

-0.2

-6%

Résultat financier

0.0

1.0

-1.0

-104%

Mise en vquivalence

-0.8

0.0

-0.8

ns

Impôts

-0.9

-1.6

+0.6

-40%

Résultat net

1.3

2.7

-1.3

-50%

Sur le semestre clos le 30 juin 2017, Netgem annonce un chiffre d‘affaires consolidé de € 32.9 millions et une marge de € 12.7 millions. Le chiffre d’affaires et la marge du semestre ont été impactés par l’accord stratégique de licence logicielle signé avec ZTE et Totalplay au Mexique.

La participation dans Vitis (opérateur du service La Fibre VideoFutur ) n’est plus intégrée dans les données 2017 présentées, mais l’est encore dans celles de 2016. Si Vitis n’était pas intégrée en 2016, le chiffre d’affaires et la marge brute pour le 1er semestre 2016 atteindraient respectivement € 36,7 millions et € 14,0 millions(1).
Le résultat opérationnel sur le semestre atteint € 3.1 millions, confirmant la tendance observée en 2016 de retour solide à la profitabilité.
Après prise en compte d’un impôt sur le revenu de € 0.9 millions et de la quote part de pertes mise en équivalence de € 0.8 millions sur Vitis, le Groupe enregistre un résultat net de € 1.3 million.
La dynamique commerciale au sein de Vitis est au rendez-vous. Le service triple play “La Fibre Videofutur” est désormais disponible auprès d’un parc adressable de 318,000 prises fibre, qui devrait s’accroître de 180,000 prises supplémentaires au 2ème semestre. Les apports de la Caisse des Dépôts et de Océinde, qui ont eu lieu comme prévus au cours du semestre, financent les investissements commerciaux.
(1) De par leur nature, les informations pro forma traitent d’une situation hypothétique et, par conséquent, ne représentent pas la situation financière ou les résultats effectifs de la société.

IFRS consolidé, en millions d’euros

1er semestre 2017

1er semestre 2016

Cash flow lié à l’activité (A)

9,3

-3,1

– Dont CAF avant impôts

2,6

4,9

– Dont impôt versé

-0,6

-0,3

– Dont diminution (augmentation) du BFR

7,3

-7,6

Cash flow lié aux investissements (B)

-4,5

-0,9

Cash flow opérationnel (A + B)

4,8

-4,0

Cash flow lié aux financements

-7,5

-6,0

Variation nette de la trésorerie

-2,7

-10,1

L’activité a généré € 9,3 millions de cash après impôts au cours du 1er semestre 2017. La réduction du besoin en fonds de roulement de € 7,3 millions sur le semestre est principalement le fait du remboursement d’une partie des crédits de TVA et de la mise en place de solutions de financement. Le cash flow lié aux investissements intègre la mise en place des solutions de financement et leur remboursement régulier.
Compte tenu de la décision stratégique de migrer vers un modèle logiciel, le Groupe ne prévoit plus de mettre en place d’opérations de financement et l’encours des opérations passées devrait régulièrement décroître du fait des remboursements mensuels.
Le cash flow lié aux financements intègre une distribution de dividendes de € 5,7 millions au titre de l’année 2016, les rachats d’actions au cours du semestre et un remboursement de € 1,9 millions de l’affacturage adossé aux financements évoqués ci-dessus.
La trésorerie du Groupe atteint € 30,1 millions, en baisse de € 2,7 millions sur le semestre. Le Groupe détenait 7,9% de son capital en trésorerie à fin juin 2017.

IFRS consolidé, en millions d’euros

30/06/2017

31/12/2016

Capitaux propres et endettement

Capitaux propres, part du Groupe

49,4

54,2

Passifs financiers (hors découverts bancaires)

7,4

9,6

A. Liquidités nettes des découverts bancaires

30,1

32,8

B. Passifs financiers courants

3,0

3,3

C. Trésorerie nette courante (A)- (B)

27,1

29,5

D. Passifs financiers non courants

4,4

6,3

E. Trésorerie nette (C)-(D)

22,7

23,3

Les comptes consolidés ont été arrêtés par le conseil d’administration du 27 juillet 2017. Les procédures d’audit ont été réalisées et le rapport relatif à la certification des comptes est en cours d’émission.

Stratégie et perspectives
L’activité sur l’ensemble de l’année devrait confirmer les tendances observées sur le 1er semestre, avec la confirmation de la solide performance en Europe, un retour à la normale en Asie et les premières livraisons sous licence au Mexique, permettant à la société de disposer d’une bonne visibilité sur ses affaires pour la fin de l’année. La Société confirmera sur l’année 2017 le retour aux profits amorcé en 2015.

  • A l’occasion du salon IBC en septembre, la Société présentera un nouveau programme partenarial autour de sa plateforme de set-top-box virtuelle Diamond.
  • Le principal objectif de ce programme est de permettre à la Société de renforcer sa présence commerciale indirecte chez les opérateurs souhaitant faire évoluer vers le Cloud leur offre historique en IPTV.
Le passage dans le cloud Azure de Microsoft, sous-jacent à la plateforme Diamond , permet d’améliorer la mutualisation de l’effort d’innovation entre clients. La Société est ainsi en mesure de continuer à élargir le champ des services offerts par sa plateforme – TV, vidéo, musique, maison connectée – sans accroissement sensible de l’effort de R&D.
Projet d’offre publique de rachat d’actions de 25 millions d’euros (l’ “OPRA”)
Contexte et principales caractéristiques de l’OPRA
Les chiffres du 1er semestre concrétisent les résultats favorables des efforts entrepris par la Société pour adapter son offre produits à l’évolution des attentes des consommateurs et des besoins des opérateurs.
Avec sa plateforme Diamond , Netgem dispose aujourd’hui de la réponse adaptée au mouvement inéluctable vers la virtualisation des services de divertissement et d’une passerelle vers des offres élargies à l’ensemble de la maison connectée. Diamond est désormais déployée auprès de plusieurs clients historiques du Groupe et d’ores et déjà enrichie de services musicaux. Elle a permis au Groupe d’élargir son marché à des opérateurs nouveaux entrants dans les services de divertissement.
Le choix stratégique d’adresser ce marché en tant qu’éditeur de plateforme logicielle SaaS permet de maîtriser les investissements de R&D et de renforcer la stratégie commerciale par une approche indirecte plus efficiente.
Par ailleurs, la filialisation de Vitis et l’accord stratégique avec le groupe ZTE permettent une réduction sensible des besoins d’investissement et de financement du besoin en fonds de roulement.
Dans ces conditions, le Conseil d’administration considère que la Société est en mesure de servir ses clients, réaliser son plan de développement et continuer à innover avec une structure bilancielle allégée dans un modèle “asset light”, permettant de distribuer aux actionnaires une grande partie de la trésorerie disponible.
Pour cela la Société réunira ses actionnaires en assemblée générale extraordinaire en septembre 2017 aux fins d’autoriser une OPRA portant sur un montant total de 25 millions d’euros.
Par cette opération, la Société entend faire mieux connaître sa nouvelle stratégie, offrir une opportunité de relution à ceux de ses actionnaires qui souhaitent accompagner la Société dans la nouvelle étape de son développement, en particulier au management et aux collaborateurs actionnaires, tout en offrant une possibilité de liquidité organisée aux autres actionnaires.
Résumé des caractéristiques de l’OPRA envisagée soumise à l’approbation de l’assemblée générale des actionnaires
L’OPRA portera sur dix millions d’actions de la société, soit 24,2% de son capital, au prix de 2,50€ par action, ce qui représente une prime de 4.6% sur le cours de clôture au 27 Juillet 2017.
Les actions rachetées seront annulées. En complément, la Société se réserve la possibilité d’annuler aussi tout ou partie des actions auto-détenues. Un actionnaire disposant de 1% du capital avant OPRA, disposera de 1,34% après s’il n’apporte pas ses titres, sous réserve du succès de cette dernière et avant prise en compte de l’annulation de l’auto-contrôle.
La société financera l’opération entièrement sur ses fonds propres et sa trésorerie disponible.
  • Les deux actionnaires fondateurs, J2H et Fast Forward, apporteront ensemble 8 millions de titres à l’OPRA, soit 80% du nombre total offert, permettant de garantir le succès de l’OPRA.
  • En apportant à l’OPRA, J2H ne franchira pas le seuil de 30% en capital ou droits de vote, ce qui entraînerait une offre obligatoire. Du fait de l’existence de droits de vote double, J2H restera à l’issue de l’offre actionnaire de référence et entend continuer à accompagner dans la durée le développement du Groupe.
Ce projet d’OPRA, devant être déposé dans le courant du mois de septembre 2017, reste conditionné à (i) l’autorisation de l’assemblée générale extraordinaire des actionnaires de
Netgem qui sera convoquée à cet effet et (ii) à l’obtention de l’avis de conformité qui sera délivré par l’Autorité des marchés financiers.
A propos de Netgem
Netgem développe et commercialise une suite logicielle dans le cloud autour du divertissement numérique pour la maison connectée.
Nos actifs et notre expérience en matière de sécurité et d’expérience utilisateur, combinés à nos partenariats dans les équipements et les contenus, font de nous un partenaire privilégié pour les opérateurs qui cherchent à fidéliser et augmenter les revenus de leur base d’abonnés Netgem a été créée en 1996 et travaille avec des marques de premier plan telles que EE, Elisa, Post et Totalplay, qui gèrent plusieurs millions de foyers dans plus de 20 pays.
Netgem est coté sur Euronext Paris sur le compartiment C (ISIN: FR0004154060, Reuters: ETGM.PA, Bloomberg: NTG:FP). http://www.netgem.com