Netgem passe en mode sportif dans les affaires !

J’y étais aussi et comme je l’avais posté le 4 janvier, l’année 2011 préfigure le changement radical de situation pour la société Netgem, une convergence nommée : WOW!

L’assemblée générale de la société Netgem qui s’est tenue au Sofitel de la Défense à Paris ce jeudi matin 9 juin 2011 fut très sportive au niveau des échanges, voire vigoureuse tout en restant enrichissante.

En effet, plusieurs questions/réponses très intéressantes sont survenues dès le commencement de la réunion. Nous étions 26 personnes dans la salle.

Ce qui en ressort brièvement est l’évolution technologique des solutions Netgem proposée aux opérateurs télécoms et aux acteurs de l’électronique grand public qui reçoivent un échos considérable de part le monde entier, des produits et services reconnus grâce à des vitrines et des études de cas réels et productifs en terme de valeur. Christophe Aulnette, directeur général de la société Netgem, connait parfaitement le sujet.
  • L’Exemple le plus fort et le plus porteur à terme est celui de Monaco Telecom qui permet à Netgem de bénéficier d’une mise en avant de son expérience et sa maitrise de manière très soutenue dans le milieu professionnel sur tous les continents ! Toutanumerik.com
A la question de savoir si ils y avaient d’autres contrats de signés en plus de ceux déjà annoncés, la réponse fut clairement Oui, tout en précisant que leurs annonces seraient faites dès lors qu’elles se traduiraient par des commandes. 
En effet, la direction ne souhaite pas annoncer des contrats qui ne mènent que sur des tests et ça se comprend parfaitement c’est plus raisonnable dans ce sens pour tous.
Il a été pointé un déficit de communication de manière générale (aussi  bien au niveau professionnel qu’auprès des actionnaires), la direction en a pris acte tout en précisant vouloir améliorer cette situation très rapidement.
A la question de savoir si Netgem serait en mesure de pouvoir répondre à une forte demande des commandes en matériel Netbox pour livrer ces clients comme Telstra/Foxtel T-box qui ambitionne la constitution d’un parc de 1,5 millions de T-box d’ici à fin 2012, et des récents contrats en Suisse, Croatie, Slovénie, etc., Netgem a précisé que l’entreprise avait à sa disposition deux usines prioritairement dédiée en Asie et en Europe de l’Est, et de préciser que le contrat avec l’usine française n’est plus. Toutanumerik.com
Christophe Aulnette s’est félicité du contrat de renouvellement avec SFR dans la poursuite de leur partenariat durable jusqu’en juin 2014 en soulignant que Netgem apportait de nouvelles récurrences à destination des opérateurs telecoms ayant un parc de terminaux installés de générations précédentes. Netgem a développé de nouvelles solutions logicielles permettant de faire évoluer l’interface utilisateur en y apportant toute la souplesse d’intégration de nouveaux services pour les utilisateurs.

Au sujet du contrat de partenariat avec la société américaine Sezmi présente à l’internationale, le sentiment des dirigeants parait « très porteur » après avoir décroché un contrat avec l’opérateur Lusacell, pour l’offre sud américaine TOTALPLAY, filiale du groupe Salinas/Televisa.

Le nom du mexicain Carlos Slim (nom entier : Helú Haddad) a même été cité ! L’homme le plus riche du monde pour faire simple, qui détient l’opérateur télécom leader en Amérique Latine : TELMEX … bref, un géant à conquérir lire ici ! Toutanumerik.com

Que dire de plus ?

Intérrogé sur le fait que la société Netgem ne versait que 20% de son résultat net alors que sa trésorerie gonfle d’année en année et le sera encore en 2011 et contrairement  à d’autres sociétés qui distribuent environs 40% (je cite), Joseph Haddad, président directeur général de la société Netgem a répondu très clairement que la politique de l’entreprise privilégiait la prudence et le vouloir de poursuivre durablement dans ce sens et non de manière aléatoire comme d’autres sociétés cotées. Donc dans la logique on peut estimer que l’année 2012 produira un dividende de 0,13€ en perspective au minimum.

A la question de savoir s’il y avait d’autres dossiers d’étudiés en terme d’acquisition ou autres, la direction a précisé ne faire aucun commentaire des rumeurs mais reste néanmoins à l’écoute de toutes opportunités d’évolution dans un secteur en pleine mutation et concentration. Le cas Pirelli leur a rappelé combien il fallait resté prudent car intégré une société de 200 personnes dans une société de 70 personne reste extrêmement délicat. Si opportunité il y a … elle pourrait être une prise de participation croisée … une OPE dans une société cotée ?. Ce qui me parait plus judicieux dans la mesure ou l’on maîtrise le prix/coût. Bref, tout est possible. Toutanumerik.com

Voilà, une nouvelle assemblée générale qui se termine sur d’excellentes perspectives avec néanmoins un bémol qui pourrait à terme réconcilier tous les actionnaires, l’espoir que l’action ne soit pas « substantiellement décotée » et reflète UN JOUR la même réalité qu’en 2001!

Allez NETGEM !