3 lettres Carrément Rouge !

Je profite de quelques minutes disponibles pour exprimer mon avis. L’innovation commerciale, hum, c’est ce qui rythme ma vie … d’où mon positivisme à toutes épreuves que l’on me reconnait, une persévérance à trouver solution à chaque problématique qui se présente !
Conquérant, je répond : Oui avec comme priorité le ‘RESPECT DU CLIENT’.

Quand je vois la manière dont Free ambitionne de redevenir le deuxième FAI Français, je me dis que la stimulation commerciale créatrice de projets innovants va de nouveau reprendre la place qui lui est dûe dans les instances directionnelles des grandes entreprises qui l’avaient cachée au fond d’un tiroir… voir complètement ‘zappée’.

Y a pas à dire la concurrence ça a du bon, ça évite de s’endormir sur ses lauriers.

En France, le lancement en ce mois de décembre 2010, de la nouvelle offre Freebox est réellement une ‘Révolution’. Quant certains en sont encore à se dire qu’il faut évoluer dans les mots mais en oublient principalement les actes.
Quant l’avion tombe, c’est le moment d’activer le fauteuil éjectable.

En privilégiant essentiellement le prix au détriment de la qualité produit et en ignorant les besoins fondamentaux et le comportement du client ainsi que la problématique de vie au sein du foyer, le second (SFR) tout comme le premier opérateur télécom français (Orange) se retrouvent face à  leurs simples ‘évolution’ marketing et commerciale carrément ratée ou pressée ! (un peu d’humour !)

La Freebox est sans contre-façon une ‘Révolution’ à ce jour, il faut le reconnaitre !
Si les services décisionnels et marketing de ces opérateurs (notamment SFR) avaient voulu s’en donner les moyens depuis 2 ans, ils auraient saisi l’opportunité d’élargir et de faire évoluer leur gamme en y ajoutant une seconde génération de terminaux (transition) évolutifs qui était déjà à leur portée !!!

Quand on voit le succès de la Net+box Made In France  auprès de nombreux opérateurs dans le monde et de la satisfaction de leurs abonnés, on est en droit de se demander pourquoi le second opérateur français a décidé de régresser ?

L’inventeur du terme Box n’est pas Free comme s’enthousiasmait son patron hier matin sur BFM Business mais la société Française NETGEM fleuron de l’industrie du middleware et cela depuis plus d’une décennie : l’inventeur de la NETBOX et de l’I-PLAYER !

En Août 2007, nous apprenions par exemple que le diffuseur FILMON en Grande-Bretagne avait choisi la gamme Netbox (iPlayer HD Evesham) de la société française Netgem dans le but de commercialiser au premier trimestre 2008 une offre avec un terminal de nouvelle génération qui le serait encore en 2010. Ce fameux terminal Netbox comprenait un lecteur/graveur de DVD intégré avec disque dur avec des films pré-chargés ! Une idée séduisante.
Face à l’adversité, il faut ‘savoir’ rebondir et anticiper le marché, le vrai marketing !

 » Digital terrestrial TV receivers with integrated broadband Internet connections are increasingly being touted as central to the roll-out plans of open Internet video service providers to complement viewing on PC. Screen Digest has been tracking a number of such services in the UK:

FilmOn
One of most ambitious is the FilmOn (www.filmon.com) venture backed by UK-based independent film production and sales group 111pix that plans to spend $200m marketing its service.

Currently in beta, the FilmOn consumer movie download service is due to launch September 2007 supported by FilmOn-branded hybrid Freeview/broadband set-top boxes scheduled to be available in retail channels from 14 October 2007 for £199.

The boxes are to be supplied by French firm Netgem and are similar to the badged Netgem model already sold in the UK for a couple of years by Evesham Technologies under the ‘iPlayer’ name.
Initial model has 80Gb hard disk for storing downloads and providing PVR functionality and will come pre-loaded with 10-20 films.

  A follow-up model, due Q1 2008, will have integrated DVD burner to allow a download-and-burn model. 

The main content thrust of FilmOn proposition is independent studio fare and company claims to have signed rights to 4,000 movies and documentaries, plus another 7,000 ‘soft adult’ titles. Back-end system (called DVDOntheFly) for the FilmOn ‘b2c’ video store has been developed with software firm Envisionext and allows download to own (and burn), download to rent and streaming (in Flash). There is also a ‘b2b’ application to enable content sellers to digitally distribute ‘screeners’ or trailers to would-be buyers in different territories.

The proposition to content owners is that they should set their own retail/rental prices and take all the profits over the costs/transaction fees levied. 111pix quotes download delivery cost of $0.90 per movie (1.5Gb) and charges another $0.70 per transaction plus 7% transaction fee for the DRM.

Beyond the digital store application, FilmOn will also feature a 3D ‘immersive’ social network (Beverly Hills) and a 2D social network for movie enthusiasts.  »

Source : http://www.screendigest.com/online_services/intelligence/broadband/updates/bi-310707-bk1/show
Source 2 : http://www.radioandtelly.co.uk/cgi-bin/forum/YaBB.pl?num=1187168161/0
Source 3 : http://www.ispreview.co.uk/news/EElVAVFkuFxEuakbYN.html